Un secret – Philippe Grimbert

« Un secret » est un livre profondément émouvant mêlant tous les sentiments humains propres à créer une belle histoire : amour, amitié, jalousie, culpabilité… sur fond de guerre, un roman largement autobiographique.

 

Éditeur : Grasset

Nombre de pages : 198

Parution : 2004

Prix : 15,80 €

Versions ebook, poche et audio disponibles

Là aussi, rattrapage de lecture grâce à un trajet de voiture et quelle écoute ! J’affectionne de plus en plus les versions lues par leurs auteurs eux-mêmes, qui enrichissent de manière incroyable la version écrite, conférant une dimension très touchante à l’œuvre, d’autant plus lorsque celle-ci est en grande partie autobiographique. Comme c’est ici le cas.

Le narrateur revient sur son passé. Enfant unique né peu après la seconde guerre mondiale, il était si chétif qu’il était dispensé de sport, chose assez surprenante au regard de l’athlétisme de ses parents qui avaient même installé une salle de sport dans leur appartement pour s’entraîner. Assez solitaire, il trompait son ennui en s’inventant un frère, conversant, luttant avec lui, jusqu’au jour où il découvrit, au fond d’une chambre de bonne de son immeuble servant de débarras à ses parents, un petit chien en peluche qu’il appela Sim, l’accompagnant alors dans toutes ses activités quotidiennes. Comment ce jouet avait-il bien pu se retrouver là ? Le narrateur mit quelques années à le découvrir…

Et c’est à quinze ans que le lourd secret pesant sur sa vie entière et qu’il pressentait confusément lui fut révélé. Un documentaire sur la guerre fut projeté dans son lycée – probablement « Shoah » – et la blague profondément déplacée de l’un de ses camarades de classe à l’égard des charniers le fit littéralement bondir hors de lui. Il le roua de coups, provoquant enfin l’admiration de son père qu’il recherchait tant et qui fit se délier la langue de l’amie de la famille toujours présente, Louise. Celle-ci lui révéla alors que non seulement, il était juif, mais que son père, avant d’épouser sa mère, avait auparavant déjà été marié, et père pour une première fois d’un petit Simon…

« Un secret » est un livre profondément émouvant mêlant tous les sentiments humains propres à créer une belle histoire : amour, amitié, jalousie, culpabilité… sur un fond de guerre. J’ai trouvé l’adaptation cinématographique très réussie, ce qui n’est pas souvent le cas, exact reflet des personnages et de l’ambiance tels que je me les figurais. Mention spéciale pour Patrick Bruel qui incarne parfaitement Maxime, le père du narrateur. Un joli jeu d’acteur, usant si bien de son regard et de silences appuyés communicatifs. J’ai apprécié tous les autres acteurs également, notamment Cécile de France à la plastique parfaite pour le rôle. Et le plaisir de reconnaître Philippe Grimbert sous les traits d’un des personnages du film… L’aviez-vous vous aussi reconnu ?

À propos de l’auteur

Philippe Grimbert est un écrivain et psychanalyste français né en 1948. Il a publié des essais (Psychanalyse de la chansonPas de fumée sans FreudChantons sous la psy, Evitez le divan, Avec Freud au quotidien) et est aussi l’auteur de plusieurs romans : La Petite Robe de PaulLa Mauvaise rencontre, Un garçon singulier et Un secret, récompensé par le prix Goncourt des lycéens en 2004, le prix des Lectrices de Elle en 2005 et adapté au cinéma par Claude Miller en 2007.

Un secret, de Claude Miller, 2007, avec Patrick Bruel, Cécile de France, Ludivine Sagnier, Julie Depardieu, Mathieu Almaric.

Recevez mes chroniques par mail pour vous inspirer !

Une fois par semaine directement dans votre boîte mail.

Votre inscription a bien été prise en compte

Share This