Sauveur & Fils, saison 1 – Marie-Aude Murail

 

Un classique, pour nombre d’entre vous, et qui est désormais l’un des miens ! Je n’avais encore jamais eu l’occasion de lire Marie-Aude Murail. Erreur réparée et quelle chance : ce livre est le premier d’une série de quatre, et de nombreux autres !

Éditeur : L’école des loisirs

Nombre de pages : 300

Parution : avril 2016

Prix : 17 €

Versions ebook et poches disponibles

J’ai découvert ce livre avec ma fille âgée de 10 ans et, bien qu’elle sache parfaitement lire, nous nous sommes réservé, chaque soir pendant quelques jours, ce petit temps de bonheur partagé. Du plaisir et une nécessité aussi, tant pour les thèmes abordés que leur traitement. 10 ans est un peu jeune pour découvrir ce livre seul, mais accompagné, c’est une véritable pépite !!!

Sauveur Saint-Yves est un psychologue originaire de la Martinique, venu s’installer à Orléans avec son petit garçon à la suite du décès accidentel de son épouse alors que son fils était tout juste âgé de 3 ans. Ses patients sont essentiellement des adolescents, mals dans leurs baskets pour différentes raisons qui sont autant d’occasions pour l’auteur d’aborder des thèmes aussi variés que la scarification, la phobie scolaire, les couples gays, l’énurésie, la dépression, les agressions sexuelles, le divorce, le racisme… Sauveur les écoute tous, les soutient, les aide, dépassant parfois le cadre strict de son activité. Et guidé par une seule question 

« Est-ce que les secrets qui vous entourent de leurs nuées vous empêchent de vivre, de grandir, d’aimer  ».

S’il paraît convaincu que c’est bien le cas, ce dont je suis moi aussi intimement persuadée, il a pourtant du mal à livrer aussi son histoire à Lazare, son garçon qui espionne, caché derrière un rideau, tous ces échanges, semaine après semaine, à la manière d’un feuilleton. Un petit bonhomme qui, lui aussi, aurait pourtant bien besoin que son père l’écoute et lui parle. « Les cordonniers étant les plus mal chaussés », Sauveur réalise difficilement qu’il lui faut davantage communiquer avec son fils et éclairer leur histoire. C’est ainsi qu’il finit par retourner en Martinique pour une semaine de vacances, sur les traces de leur passé, les plus belles pages du roman à mon sens.

« On ne sauve pas les gens d’eux-mêmes, Lazare. On peut les aimer, les accompagner, les encourager, les soutenir. Mais chacun se sauve soi-même, s’il le veut, s’il le peut ».

À propos de l’auteur

Marie-Aude Murail, née au Havre en 1954, écrit depuis l’âge de 12 ans. Elle publie depuis les années 80 et a aujourd’hui plus de cent titres à son actif, traduits en 22 langues : contes, feuilletons, nouvelles, essais, récits, romans d’amour, d’aventures, policiers, fantastiques… Même une méthode de lecture, Bulle ! Ses livres ont reçu des dizaines de prix. Parisienne, puis Bordelaise, elle vit aujourd’hui à Orléans avec son mari. Docteur ès Lettres en Sorbonne à 25 ans, elle a reçu la Légion d’Honneur à 50 pour services rendus à la littérature et à l’éducation.

Le site de Marie-Aude Murail.

Recevez mes chroniques par mail pour vous inspirer !

Une fois par semaine directement dans votre boîte mail.

Votre inscription a bien été prise en compte

Share This