Quelques brèves de Julie

 

S44 et 45 – 28 octobre au 10 novembre 2019

 

Un peu de culture dans ce monde de brutes.

🎞🎥 « Mon chien Stupide » de Yvan Attal, avec Charlotte Gainsbourg, Yvan Attal, Pascale Arbillot…, 2019 🇫🇷
🐶Un régal ! J’ai vraiment adoré ce film où les émotions sont au rendez-vous. J’avoue ne pas être très objective lorsqu’il s’agit de ces artistes… mais tout de même, quel plaisir ! Ce film est l’adaptation d’un monument de la littérature américaine signé John Fante.

Sur l’intrigue et le livre, vous trouverez toutes les informations ici.

🎞🎥 « Downtown Abbey » de Mickaël Engler, avec avec Michelle Dockery, Hugh Bonneville, Maggie Smith, Elizabeth McGovern, Laura Carmichael 🇬🇧
Il suffit de quelques notes, celles accompagnant un train transportant à travers l’Angleterre une missive de la plus haute importance, pour nous replonger avec délice dans l’univers « so british » de la série fleuve du même titre. Adepte de la série ou novice, le plaisir sera identique ! Le couple royal a décidé de faire une halte, le temps d’une soirée au château de Downtown Abbey. Et voilà la maisonnée en pleine ébullition, maîtres des lieux comme domestiques, pour honorer cette visite exceptionnelle. Amours, complots, rebellions… sont au rendez-vous, pour le plaisir !

📀 « Le Diable s’habille en Prada » de David Franckel, avec Meryl Streep, Anne Hathaway, 2006 🇺🇸
Un classique adapté du roman éponyme de Lauren Weisberger, que je revois toujours avec autant de plaisir ! Andy, jeune journaliste, cherche un emploi à New-York et se fait recruter à l’étonnement de tous, elle-même y compris, comme assistante de la redoutable Miranda Priestly, rédactrice en chef d’un illustre magazine de mode. Ses rêves d’articles s’évaporent rapidement tant Andy se trouve accaparée par son travail, sous le joug d’une patronne totalement tyrannique. Elle qui ne connaissait strictement rien à la mode, se met malgré elle à la page et finit par devenir la plus efficace des assistantes. Mais investie totalement dans son travail, elle en oublie son petit ami et la vie sociale qu’elle menait auparavant. Le jeu en vaut-il la chandelle … ? Comme Love Actually, c’est un film que j’ai plaisir à revoir de temps en temps !

📺 « Aurore » de Laetitia Masson, avec Elodie Bouchez, Lolita Chammah, Aurore Clément, Melody Gualteros, 2018, 3X58’, Arte 🇫🇷
Peut-on véritablement se reconstruire lorsque l’on a commis l’irréparable ? Peut-on grandir et se construire tout simplement lorsque l’on a assisté à l’irréparable ? Un drame qui se noue dès les 10 premières minutes sous nos yeux : une petite fille, Aurore, vit dans une cité, délaissée par sa mère qui la néglige totalement. Elle tourne en rond, sèche l’école avec son copain Chris et a faim, désespérément. Elle croise alors la route d’un petit garçon, Paulo, qui a un paquet de gâteau. Face à son refus de le partager, Aurore l’entraîne à l’écart. Les deux enfants se disputent et Aurore l’étrangle et le tue. C’est sidérant : une scène effroyable, rapide, sans bruit. La suite est sordide puisqu’Aurore se débarrasse du corps dans un étang. Rapidement identifiée, elle passe les dix années suivantes dans un centre de rééducation. La série se poursuit alors qu’elle est devenue adulte et mère à son tour. Elle tente tant bien que mal de reconstruire sa vie jusqu’à ce que la petite sœur de Paulo, qui a assisté au meurtre, la retrouve et souhaite la faire souffrir à son tour. Une série glaçante mais très bien faite, portée par un casting impeccable. J’ai été frustrée que la série ne s’intéresse pas davantage au personnage de la mère, totalement irresponsable, et aux années qui ont suivi le meurtre. Toutefois, je comprends ce choix narratif et j’ai immédiatement embarqué dans cette histoire.

📺 « Apocalypse, la 1re Guerre mondiale » de Isabelle Clarke et Daniel Costelle, 2014 🇫🇷
Il s’agit d’une série de cinq films documentaires retraçant chronologiquement l’histoire de la première guerre mondiale, avec la voix off de Mathieu Kassovitz commentant les images d’archive, restaurées et colorisées. J’ai trouvé cette série exceptionnelle, mettant les événements en perspective et les éclairant d’une manière efficace. Un très bon complément aux cours de nos ados sur cette période ! Cette série de films prend place dans un document plus large, Apocalypse, consacré à la seconde guerre mondiale, à Hitler, Staline…

📚 « Mon chien Stupide » de John Fante, 1985 🇺🇸 – publication en France : Christian Bourgeois éditeur, 1987. Traduction Brice Matthieussent : pour le pitch, rendez-vous ici. Un court roman, caustique et acide à souhait, à lire absolument !

📚 « Un jour en décembre »  de Josie Silver, octobre 2019, Charleston 🇺🇸

Une lecture cocooning pour entrer dans cette période précédant Noël. Une jolie comédie romantique qui allie tout ce qu’il faut pour un moment de détente garanti ! Laurie, désespérément célibataire, rêve de trouver l’âme sœur. Un soir de décembre, alors qu’elle rentre du travail en bus, elle rencontre le regard d’un jeune homme à l’arrêt de bus. C’est le coup de foudre, mais le bus redémarre… Elle passe l’année suivante à le rechercher jusqu’au jour où sa coloc lui présente son petit ami dont elle est éperdument amoureuse : le fameux garçon qui était à l’arrêt de bus, Jack ! Prise entre son envie irrésistible de déclarer sa flamme au jeune homme et son amie, elle fait finalement le choix de préserver une amitié très forte. Mais elle ignore que Jack avait lui aussi succombé au même coup de foudre ! Les années s’enchainent sans que ni l’un ni l’autre ne soit véritablement honnête. Leurs choix de vie semblent les éloigner, pour toujours ? Une comédie romantique légère, aux saveurs sucrées de Noël, qui n’est pas sans évoquer Love Actually ou Bridget Jones !

Recevez mes chroniques par mail pour vous inspirer !

Une fois par semaine directement dans votre boîte mail.

Votre inscription a bien été prise en compte

Share This