Quelques brèves de Julie

 

S22 – 27 mai au 2 juin 2019

 

Un peu de culture dans ce monde de brutes.

t🎞🎥 « Nous finirons ensemble » de Guillaume Canet, avec François Cluzet, Marion Cotillard, Gilles Lellouche, Laurent Lafitte… 🇫🇷
J’avais été un peu déçue par « Les petits mouchoirs » : on en avait dit tellement de bien que finalement, l’enthousiasme n’avait pas été au rendez-vous, pas mauvais mais pas extraordinaire non plus ! En revanche, je ressors totalement emballée par « Nous finirons ensemble » ! La même bande d’amis à peu de choses près, le même lieu – magique Cap Ferret – 8 ans plus tard. Max, l’éternel grincheux, a 60 ans. Ses amis qu’il n’a pas vus depuis 3 ans après quelques mots de trop que tous regrettent, lui font la surprise de venir chez lui. Accueil glacial, noms d’oiseaux, confessions, réconciliations, amitié, amour, humour… j’ai autant ri que j’ai pleuré : coup de ❤️ Tous les acteurs sont excellents !

📚 « Papa, pourquoi t’as voté Hitler ? », de Didier Daeninckx, PEF, Rue du monde, 2016 🇫🇷

J’ai découvert ce livre dans le cadre d’un prix suisse de littérature jeunesse (correspondant aux classes de primaire en France) – le prix Janusz Korczak – auquel la classe de ma fille (école Moser) participe. Le thème de cette année est « Les enfants dans la guerre » et il revient tous les trois ans car il s’agit du thème initial de ce Prix (http://www.prix-janusz-korczak-de-litterature-jeunesse.fr). Parmi les quatre livres proposés qui m’ont tous beaucoup touchée, celui-ci.

Un livre fort, qui résonne étrangement après les élections européennes et qui explique la montée du nazisme aux enfants, grâce à des textes singuliers signés Didier Daeninckx, illustrés par PEF et enrichis de documents qui révèlent la réalité des choses. Un livre à hauteur d’enfant, ici un petit garçon de 6 ans qui, caché derrière un fauteuil, surprend une dispute entre ses parents, où le père revendique le fait que seul Hitler est en mesure de sauver l’Allemagne. Nous sommes en 1933… Suivront sous le regard impuissant de l’enfant, la construction de Dachau, la nuit de cristal, le départ du père à la guerre, celui de la petite sœur handicapée. Un livre puissant et intelligent, qui ouvre à la discussion.

s📚 🎧 « Avec toutes mes sympathies », d’Olivia de Lamberterie, Stock, 2018 ; version audible lue par l’auteur.

Avez-vous déjà essayé les livres audio ? J’adore ❤️ Pas pour toutes les lectures bien sûr, certaines s’y prêtant plus que d’autres. J’aime assez mettre à profit le temps passé en voiture (et j’en ai beaucoup avec les enfants !) à des lectures audio. En général, je choisis des livres que je ne lirai pas prioritairement, mais finis nécessairement, si j’ai apprécié l’écoute, par acheter le livre pour en avoir une version papier que je pourrai annoter, relire, etc ! Des livres audio encore plus appréciables lorsqu’ils sont lus par leurs auteurs ! C’est le cas du livre qu’Olivia de Lamberterie a publié l’année dernière chez Stock, « Avec toutes mes sympathies ». Elle évoque, dans ce récit poignant, son frère qui avait mis fin à ses jours quelques années auparavant. La lecture de ce livre, à sa sortie, m’avait saisie. L’écoute du livre lu par Olivia est encore plus troublante. Ses émotions, maitrisées à l’écrit, transparaissent davantage encore vocalement et rendent l’écoute réellement passionnante.

Recevez mes chroniques par mail pour vous inspirer !

Une fois par semaine directement dans votre boîte mail.

Votre inscription a bien été prise en compte

Share This