Quelques brèves de Julie

 

S18 – 29 avril au 5 mai 2019

 

Un peu de culture dans ce monde de brutes.

🎞🎥 « Le grand bain, » de Gilles Lelouch, avec Philippe Katerine, Benoit Poelevoorde, Guillaume Canet, Mathieu Amalric, Jean-Hugues Anglade, Virginie Effira, Marina Fois, Leila Bekhti… 🇫🇷
Grand succès populaire pour ce premier film réalisé par Gilles Lelouch, que je trouve amplement mérité. Ce film raconte l’histoire de huit hommes, huit « loosers » qui vont s’épauler et retrouver un certain gout à la vie grâce à la nation synchronisée ! Jubilatoire ! Ils décident de tenter les championnats du monde organisés en Norvège, et sont entraînés par deux coachs ex-championnes, Delphine, alcoolique, et Amanda, une sportive paraplégique. J’ai trouvé tous les acteurs tous très touchants et ai apprécié qu’aucun d’entre eux ne cherche à « tirer la couverture » à lui. Gilles Lelouch est parvenu à créer une vraie équipe d’acteurs au service d’une histoire émouvante où le collectif permet de surmonter des situations individuelles complexes. Mention spéciale pour le formidable Philippe Katerine dont on doute qu’il ait vraiment joué ! « Pour peu qu’on en ait envie, un rond peut entrer dans un carré, et réciproquement ».

 

📺 « Il Miracolo » Arte, 8X50′, de Niccolo Ammaniti 🇮🇹
Lors d’une descente dans le repaire d’un chef de la mafia calabraise, la police italienne découvre une statuette en plastique de la Vierge qui pleure du sang. Mise au secret, analysée, la révélation de l’existence de la figurine revêt un enjeu considérable dans une Italie en proie à l’inquiétude et à l’agitation à quelques jours d’un référendum sur son maintien ou sa sortie de l’Union européenne. Le président du Conseil des ministres et son épouse, ainsi qu’une chercheuse en biologie, un général des carabiniers, une femme au passé incertain et un prêtre à la dérive, chacun des protagonistes, croyant ou non, est confronté au mystère et voit sa vie bouleversée. J’ai totalement embarqué dans cette série qui, s’appuyant sur une histoire fantastique, n’en dresse pas moins le portrait d’une certaine Italie, à l’aube d’élections européennes en toile de fond. On s’attache vite à chacun des personnages de l’histoire, tous dotés d’une personnalité riche. Et une BO géniale !

📚 « Les gratitudes », Delphine de Vigan, JC Lattès, mars 2019 🇫🇷
Coup de ❤️. Le pitch, comme le roman, est court : Michka, une femme âgée, est en train de perdre peu à peu l’usage de la parole. Autour d’elles, deux personnes se retrouvent : Marie, une jeune femme dont elle est très proche, et Jérôme, l’orthophoniste chargé de la suivre. C’est un livre sur la fin de vie, sur la vieillesse, sur les liens qui se tissent, sur la parole. J’ai adoré. Simple en apparence, il a suscité en moi énormément d’émotions. Chronique à venir sur L’Apostrophée.

Recevez mes chroniques par mail pour vous inspirer !

Une fois par semaine directement dans votre boîte mail.

Votre inscription a bien été prise en compte

Share This