Deuxième semaine de vacances passée à Paris avec les enfants, pas de ciné mais des musées, une jolie série, et une BD !

Quelques brèves de Julie

S17 – 22 au 28 avril 2019

 

Un peu de culture dans ce monde de brutes.

📺 « La méthode Kominsky  » Netflix, 8X25′, de Chuck Lorre, avec Michael Douglas et Alan Arkin 🇺🇸
Une histoire d’amitié entre deux hommes : Sandy Kominsky tout d’abord (Michael Douglas), un acteur sur le retour ayant brièvement connu la gloire des années auparavant, qui a créé son studio de coach pour acteurs ; et son ami Norman Newlander (Alan Arkin), son ancien agent. Tous les deux, confrontés à des épreuves difficiles telles que le deuil, la maladie, la vieillesse, la faillite… s’épaulent, avec une bonne dose d’humour et d’autodérision croustillante. J’ai bien apprécié cette série divertissante, souvent touchante, avec un Michaël Douglas à contre-emploi, souffrant de sa prostate (je pense notamment à une scène savoureuse avec Dany de Vito en urologue qui vaut son pesant de cacahuètes !). Cette série aborde aussi, en filigrane, la question des relations que l’on croit acquises pour toujours, parfois à tort, ainsi que le lien « père-fille », Plutôt bien vu !

🎟 « Musée Grévin », Paris, métro Grands Boulevards 🇫🇷
Jouer les touristes dans un Paris où j’ai vécu si longtemps est bien agréable, d’autant plus quand c’est l’occasion de faire découvrir des quartiers que j’aime à mes enfants qui ne connaissent pas bien la ville pour n’y avoir pas habité eux-mêmes. Après les avoir trainés dans un Louvre (section Égypte seulement…) envahi de touristes avec un succès assez… mitigé, il faut bien le reconnaître 😂, il fallait trouver quelque chose d’un peu plus ludique, sans pour autant tomber du côté de Disneyland déjà fait l’année dernière sous des trombes d’eau, pas ma tasse de thé ! J’ai donc opté pour Grévin, lieu hautement touristique aussi et ce fut une très agréable surprise.

Contrairement à ce que j’imaginais, je n’ai pas trouvé le musée totalement vieillot et surfait, bien au contraire ! Un musée moderne, interactif, qui en plus satisfait grandement le plaisir des « selfies » si présent chez nos plus jeunes, jeu auquel je me suis prêtée sans trop me faire prier d’ailleurs moi aussi (ce qui m’a permis d’immortaliser ma rencontre avec BHL, qui avait bien eu lieu mais sans photo ! ) ! J’ai trouvé la mise en scène des mannequins de cire très réussie et attractive, du people, de l’histoire, qui donne l’occasion d’échanges passionnants avec les enfants, notamment autour de la révolution française, de Mandela, de Simone Veil… Bref, une visite réussie que je recommande. Attention, monde de folie pendant les vacances scolaires : mieux vaut prendre votre billet d’entrée sur Internet et y aller dès l’ouverture le matin.

📚 « Dans les yeux de Lya – 1. En quête de vérité » de Cunha – Carbone, Dupuis, mars 2019 🇫🇷

Je poursuis mon initiation BD avec une que j’ai trouvée pas mal mais qui ne m’a pas totalement emballée non plus, sans doute dû au fait qu’il s’agit du premier tome d’une série et que l’intrigue n’est pas résolue à la fin de ce livre. L’héroïne, Lya, à la veille de ses 17 ans, a été renversée par un chauffard qui l’a laissée pour morte au bord de la route. Paraplégique, Lya n’en perd pas pour autant son dynamisme, d’autant plus quand elle découvre, au hasard d’un courrier, que ses parents ont retiré leur plainte en échange d’une grosse somme d’argent qui leur a permis d’aménager leur vie pour Lya. Sans rien dire de son projet, sauf à son meilleur ami et complice, Antoine, Lya parvient à se faire embaucher comme stagiaire dans le cabinet d’avocats ayant conclu cet accord, déterminée à découvrir le nom du chauffard. Un scénario intéressant, qui donne envie de connaître la suite. J’attends de lire le tome 2 pour me prononcer vraiment sur ce livre.

Recevez mes chroniques par mail pour vous inspirer !

Une fois par semaine directement dans votre boîte mail.

Votre inscription a bien été prise en compte

Share This