Quelques brèves de Julie

 

 

S6 – 8 au 14 février 2021

 

 

 

Un peu de culture dans ce monde de brutes.

📀  « Mademoiselle de Joncquières », d’Emmanuel Mouret, avec Cécile de France, Edouard Baer, Alice Izaas, Laure Calamy, 2018 🇫🇷

Un régal de dialogues et Edouard Baer très convaincant dans le rôle d’un marquis libertin qui, après avoir fini par enfin conquérir une jeune veuve, Madame de la Pommeray, et vécu une relation quelques années avec elle, finit par se lasser. Le pressentant, celle-ci, feint elle-même d’avoir perdu toute passion et s’en ouvre à son amant qui lui avoue une lassitude « réciproque » ! Profondément blessée, celle-ci va alors inventer tout un stratagème pour se venger en l’humiliant. Elle va lui présenter une mère et sa jeune et séduisante jeune fille, deux prostituées qu’elle va faire passer pour des dévotes. Le marquis tombe fou amoureux de la jeune demoiselle de Joncquières jusqu’à risquer sa réputation… Régalant ❤️
Cette histoire est l’adaptation de l’histoire de Madame de la Pommeraye figurant dans le roman de Denis Diderot, « Jacques le Fataliste », qui avait déjà donné lieu à un film très différent de celui-ci : « Les Dames du bois de Boulogne », de Robert Bresson (1945).
 
📺 « Transparent » de Jill Soloway avec Jeffrey Tambor, Gaby Hoffmann, Jay Duplass , 4 saisons, Amazon, 40 X 27 à 30’🇺🇸
C’est totalement par hasard que je suis tombée sur cette série disponible sur Amazon ! Pas mal de trains de retard, je le reconnais… mais quelle belle surprise ! Créée par Jill Soloway, scénariste pendant quatre ans de la géniale Six Feet Under, elle évoque, avec beaucoup de sensibilité et de délicatesse la question de la transition. On suit l’évolution d’une famille juive de Los Angeles et, en particulier, celle de Morton, professeur de fac de 70 ans, à la retraite, qui, au début de la série, réunit ses trois enfants devenus adultes pour faire son coming out transgenre. Il est en passe de devenir Maura, Mopa pour ses enfants. En réalité, chacun des membres de cette famille traverse une crise identitaire et la série porte sur la famille toute entière. C’est subtil, bien écrit, émouvant et souvent drôle (humour juif bien sûr !). Et un générique magnifique, doublé d’un thème musical touchant, un solo piano qui m’a beaucoup marquée.
L’acteur principal, plusieurs fois récompensé pour sa performance, a été accusé de harcèlement et contraint de quitter la série. La 5e saison s’est donc transformée en un film musical de deux heures… que je n’ai pas encore vu, ce qui ne tardera pas ! Mais que Fabienne a bien sûr pitché ici ! et vérification faite, Fabienne a déjà bien sûr parlé de la série ici.

📚 « L’ami », de Tiffany Tavernier – Sabine Wespieser Editeur, janvier 2021🇫🇷

Connait-on vraiment ceux qui nous entourent ? Pas forcément à lire ce roman… Un livre que vous ne lâcherez pas avant d’en avoir tourné la dernière page ! Tiffany Tavernier signe ici un thriller psychologique peu commun parfaitement maîtrisé où l’enjeu ne réside pas dans le fait divers sordide, déclencheur du roman, mais dans la quête personnelle de son personnage principal.
💥
Thierry mène une petite vie bien tranquille, sans « vagues » : le jour à l’usine, il est responsable du bon fonctionnement d’énormes presses ; et chaque soir, il retrouve Lisa, sa femme adorée chez eux, une maison isolée qu’il a construite de ses mains. Leur fils de 23 ans, Marc, est parti vivre au Vietnam quelques mois auparavant. Et durant ses temps libres, quand il ne bricole pas chez lui, il partage une passion commune pour les insectes avec son seul et unique voisin, Guy, installé là depuis quatre ans. Guy, l’ami, qui en bave avec sa femme dépressive. Le bon copain, le bon voisin avec lequel Thierry partage des moments conviviaux, entre barbecues et menus services.
💥
Lorsqu’un matin, Thierry ouvre sa porte pour aller se promener, le ciel lui tombe littéralement sur la tête ! À moins qu’il ne s’agisse d’un tsunami prêt à l’emporter… Une horde de policiers procède à l’arrestation musclée de ses gentils voisins, Chantal et Guy. Totalement sidéré, il peine à comprendre la situation et doit bien se résoudre rapidement à l’évidence : son ami est un monstre, un serial killer de la pire espèce qui a commis ses méfaits juste sous son nez, sans que celui-ci ne s’aperçoive de rien. Chronique complète ici.
Siddharta
🎧 « Le Masque et la plume », France Inter, dimanche 20H en direct ou en replay, sous la forme de podcast, 55’
Une émission sur 4 est consacrée aux livres, les autres au cinéma et au théâtre. Cultissime depuis plus de 60 ans, Le Masque et la Plume agace souvent tant pour les critiques dithyrambiques que les pour les plus acerbes. Je l’écoute le plus souvent avec distance et plaisir. J’ai eu la chance d’échanger avec le producteur et présentateur de l’émission, Jérôme Garcin, à la suite de la publication de son livre « Le dernier hiver du Cid » que j’avais adoré. L’entretien est intéressant à plein d’égards, en particulier sur la différence qu’il fait entre journaliste et critique littéraire… À retrouver ici ➡️ https://lapostrophee.com/entretien-avec-jerome-garcin
Share This