Quelques brèves de Julie

 

 

S27 à 29 – 6 au 26 juillet 2020

 

 

 

Un peu de culture dans ce monde de brutes.

À voir ou à revoir : 

📀 « La Mélodie du bonheur » de Robert Wise, avec Julie Andrews, Christopher Plummer, 1966 🇺🇸
« Do, le dos, il a bon dos.
Ré, rayon de soleil d’or.
Mi, c’est la moitié d’un tour.
Fa, c’est facile à chanter… » 🎶
Un classique intemporel, revu en famille pendant les vacances. Il est adapté de la comédie musicale homonyme créée à Broadway en 1959 et elle-même fondée sur le livre autobiographique de Maria Augusta Trapp, La Famille des chanteurs Trapp. Maria, jeune femme qui se destine à une vie de religieuse en Autriche, est envoyée dans la famille Trapp, « menée » à la baguette par un père veuf qui laisse peu de place aux distractions. Maria, nouvelle gouvernante, va amener de la joie dans cette jolie famille nombreuse. Un destin perturbé par la guerre… Le film a plutôt bien vieilli ! Très très naïf, un peu mièvre, mais une petite madeleine tout de même !


📺  « The Sinner » de Derek Simonds avec Bill Pullman, Matt Bomer et Jessica Hecht, S3 8 X 50’ USA Network 🇺🇸
Harry Ambrose est de retour ! J’avais beaucoup aimé les deux premières saisons de cette série. La troisième est dans la même ligne et peut tout à fait être vue indépendamment des autres, même si elle n’a pas ma préférence parmi les trois. Ici, l’inspecteur Harry enquête sur la mort suspecte d’un homme au volant de sa voiture, alors même que son ami est sorti indemne de l’accident. Incarné par Matt Bomer, ce sympathique professeur est pourtant responsable du décès. Pourquoi ? C’est tout l’enjeu de l’enquête menée par Harry, qui va encore une fois le bousculer personnellement.

📺  « Good Girls »  S1 et S2, de Jenna Bans, avec Christina Hendricks, Retta, Mae Whitman, 2018, 23X40’, NBC 🇺🇸
Vacances obligent, une série vue avec ma fille de 12 ans… Quand trois « desperate housewives » se transforment en braqueuses et collaborent à un dangereux gang, une série légèrement déjantée, pas désagréable…, pour le plaisir de retrouver Christina Hendricks découverte dans Mad men. Beth Boland est mère au foyer de quatre enfants et son mari, infidèle, gère très mal l’argent. Sa petite sœur, Annie, est une caissière dans un supermarché qui ne supporte plus son manager et qui risque de perdre la garde de sa fille. Leur amie Ruby est serveuse et ne sait plus comment faire pour payer les soins de sa fille atteinte d’une grave maladie. Pour faire face à leurs problèmes d’argent, elles décident de braquer le supermarché où travaille Annie. Le braquage est une réussite mais va attirer l’attention d’un gang qui va pousser les filles à collaborer avec eux.

📚 « La commode aux tiroirs couleurs » de Olivia Ruiz , Éditions JC Lattès, 2020 🇫🇷
Lorsque le temps d’une nuit, une commode se transforme en machine à remonter le temps et qu’Olivia Ruiz ouvre chacun de ses tiroirs, on voyage de l’Espagne à Marseille, dans une famille aussi colorée qu’elle et c’est un pur plaisir ! Belle surprise que ce premier roman où la narratrice découvre, dans chacun des tiroirs de la commode léguée par sa grand-mère, une partie de son histoire. Ce livre traite ainsi de manière très subtile la question du déracinement et fait donc œuvre de mémoire, libérant une parole souvent enfouie génération après génération. « Savoir d’où l’on vient pour savoir où l’on va » avait écrit Olivia sur un carnet d’adolescence… ➡️ Chronique complète ici.

 

 

🧸📚 « Les Fleurs de l’ombre » de Tatiana de RosnayÉditions Héloïse d’Ormesson Editions Robert Laffont , 2020 🇫🇷
Un roman haletant où Tatiana de Rosnay nous entraîne dans un futur proche et assez angoissant, empruntant aux genres du thriller et de la dystopie, tout en explorant des thèmes qui lui sont chers comme ceux de la mémoire des lieux, des relations familiales et des secrets. Un très bon cru ! Clarissa Katsev, écrivain, quitte brutalement son mari et emménage dans un immeuble hyper connecté. Heureuse d’avoir trouvé un endroit où se réfugier et écrire à nouveau, son repos ne sera que de courte durée, ayant le sentiment d’être constamment espionnée ➡️ Chronique complète ici 🌷

 

 

 

Siddharta
Share This