Quelques brèves de Fabienne

 

S48 – 25 novembre au 1er décembre 2019

 

Un peu de culture dans ce monde de brutes.

🎞🎥 « La belle époque » de Nicolas Bedos avec Daniel Auteuil, Fanny Ardant, Doria Tillier et Guillaume Canet 🇫🇷
Victor, un sexagénaire désabusé, voit sa vie bouleversée le jour où Antoine, un brillant entrepreneur, lui propose une attraction d’un genre nouveau : mélangeant artifices théâtraux et reconstitution historique, cette entreprise propose à ses clients de replonger dans l’époque de leur choix. Victor choisit alors de revivre la semaine la plus marquante de sa vie : celle où, 40 ans plus tôt, il rencontra le grand amour.
Quel talent Nicolas Bedos ! Ce film est parfait… les comédiens sont magnifiquement dirigés, les dialogues ciselés, c’est drôle, tendre, émouvant. Merci pour ce moment cinéma. Coup de ❤️.

À voir ou à revoir :

📀 « Subway » de Luc Besson avec Christophe Lambert, Isabelle Adjani et Jean-Hugues Anglade 🇫🇷 1985
Après avoir dérobé des documents compromettants, un homme se réfugie dans l’univers fascinant et agité du métro parisien. Une impitoyable chasse à l’homme s’organise. D’étranges liens se tissent entre le cambrioleur, Fred, et la femme de sa victime, Helena.
Bon alors niveau scénario, on repassera c’est certain mais finalement ce n’est pas ça qui fait l’essence des films de Besson, c’est son style qui électrise le tout dès la scène d’ouverture. Tout est limpide dans ce qui anime cette étrange faune souterraine qu’il a décidé de suivre et force est de constater qu’on embarque. Le montage est énergique et la musique de Serra toujours en adéquation avec le thème. C’est ma madeleine…

📺 « The Windsors » de George Jeffrie et Bert Tyler-Moore avec Hugh Sinner, Harry Enfield, Haydn Gwynne et Richard Goulding. 6 X 26’. S1 et S2. Channel 4 / Netflix 🇬🇧.
Ce soap excentrique so british revisite les tribulations de la famille royale d’Angleterre jetées en pâture au public.
Tout est évidemment irrévérencieux et politiquement incorrect ! Harry est illettré, William ne sait pas quoi faire de sa vie, Camilla essaye de « lancer » la dynastie Parker-Bowles, les sœurs Middelton sont issues d’un clan gitan, Fergie est alcoolique et les cousines royales Béatrice et Eugénie se lancent dans le maquillage sur Internet. Tout ce beau monde est largué et fauché ! Si vous avez aimé « Y a t il un pilote dans l’avion ? » ou mieux « Y a t il un pilote pour sauver la Reine », oui, oui ça ne vole (haha) pas plus haut, vous allez vous régaler et bien rigoler !
Vous connaissez mon attachement à la famille royale d’Angleterre donc ce n’est pas sacrilège… enfin si !
Vous allez adorer le générique début et fin qui défile à toute berzingue !

 

📺 « Sons of anarchy » de Kurt Sutter avec Charlie Hunnam, Ron Perlman, Katey Sagal, Mark Boon Junior et Maggie Siff. 7 saisons. 92 X 40’ (en moyenne). FX / Netflix 2008 🇺🇸
Afin de protéger leur ville des dealers et des entrepreneurs locaux, les membres d’un club de motos sont prêts à tout. Dans ce contexte critique, Jax Teller est partagé entre l’amour qu’il porte à sa confrérie et l’appréhension grandissante qu’il nourrit en voyant l’anarchie et le banditisme qui règne dans son club…
SOA est sans doute la série la plus testeronnée que j’ai suivie ! Ça sent l’essence, le cuir, la sueur, les claques viriles dans le dos et l’asphalte. Si vous voulez entendre des propos féministes, passez votre chemin mais si vous acceptez de rentrer dans la famille Teller alors vous allez vivre au gré de leurs magouilles. Forcément sur 7 saisons il y a des baisses de régime, des embrayages qui ne passent pas, des pneus crevés, des moteurs qui se noient et des grosses cylindrées qu’il faudrait réviser mais franchement j’ai aimé. Beaucoup même. Jusque dans son final aux relents shakespeariens.
Coup de ❤️ ! 🏍

📚 « Vous plaisantez Mr Tanner », de Jean-Claude Dubois. L’Olivier / Point, 2007 🇫🇷.
« Eh bien moi, vous me verrez tous les jours de la semaine.
– Vous plaisantez, monsieur Tanner. En tout cas, il faut qu’on se mette d’accord : qui est-ce qui va commander ? ».
Paul Tanner, documentariste animalier, menait une existence paisible avant d’hériter de la maison familiale. Décidé à la restaurer de fond en comble, il entreprend des travaux. Tandis qu’il s’échine sur les sols, les corps de métier défilent. Maçons déments, couvreurs délinquants, électriciens fous… tous semblent s’être donné le mot pour lui rendre la vie impossible.
Récit véridique d’un chantier, chronique d’un douloureux combat, galerie de portraits terriblement humains, Vous plaisantez, monsieur Tanner se lit comme une comédie. Une comédie menée par un narrateur qui ressemble fort à son auteur.
Premier roman que je lis du Prix Goncourt 2019, conseillé sur un post par ma copine Delphine Bertholon. J’ai passé un très bon moment, repensant aussi au sketch de « La réunion de chantier » (que je connais par cœur comme tous les autres, du reste) de Muriel Robin. Bon, c’est certain que quand on n’a pas de chantier en cours, ce roman est drôle, hilarant même ! Mais si ce n’est pas votre cas et que vous prévoyez de petits ou de gros travaux, vos dents vont grincer !! Coup de cœur ❤️ pour moi. Une écriture avec un style simple mais qui prouve le travail et le métier de l’auteur !

📚 « Un petit goût de noisette T1 et 2 », de Vanyda 🇫🇷 🇱🇦 Dargaud
Dans ce recueil d’histoires courtes, Vanyda explore l’amour, évoque le moment parfait qui nous échappe parfois, les occasions manquées aussi… Usant des dialogues avec justesse et parcimonie, offrant à chaque tranche de vie sa couleur propre, Vanyda fait se croiser ses personnages. En quelques pages, en quelques jours, Benoît, Corentin, Manon, Aymeric et les autres se rencontrent, s’enthousiasment, pleurent.
Un véritable condensé d’émotions à savourer sans modération. Chaque personnage retrouve sa couleur. C’est beau et triste comme l’amour. Coup de ❤️. Merci Valérie Beniest.

📚 « Leonard, l’enfance d’un génie », de Brigitte Kernel et Sylvia Roux avec Gregory Gerreboo. Mise en scène Stéphane Cottin. Studio Hebertot Paris 17ème 🇫🇷

Adaptation du roman jeunesse éponyme de Brigitte Kernel, ce seul en scène nous plonge dans l’univers foisonnant d’un enfant décidément pas comme les autres… un visionnaire !
Tout est beau et sensuel dans ce spectacle.

Recevez mes chroniques par mail pour vous inspirer !

Une fois par semaine directement dans votre boîte mail.

Votre inscription a bien été prise en compte

Share This