Quelques brèves de Fabienne

 

S45 – 4 au 10 novembre 2019

 

Un peu de culture dans ce monde de brutes.

🎞🎥 « Chambre 212 » de Christophe Honoré avec Chiara Mastroianni, Vincent Lacoste, Benjamin Biolay et Camille Cottin 🇫🇷.
Une nuit d’hiver. Maria quitte le domicile conjugal à la suite d’une dispute avec son mari Richard. Elle s’installe dans l’hôtel d’en face, dans la chambre 212 depuis laquelle elle peut discrètement observer son mari de l’autre côté de la rue. Elle se donne la nuit pour réfléchir. Une nuit pour revivre ses amours, ses désirs, convoquer ceux de Richard et prendre une décision.
Le numéro 212 se réfère à l’article 212 du Code civil : Les époux se doivent mutuellement respect, fidélité, secours, et assistance.
Alors je n’ai pas du tout adhéré au film d’Honoré même si je lui reconnais des qualités visuelles et des trouvailles scénaristiques intéressantes. Le jeu de ses comédiens n’est pas non plus en cause, Mastroianni est parfaite. Mais le côté « Nouvelle Vague » me gonfle toujours un peu. Comme dit mon amie Anne : « Tu es grand Christophe maintenant, ne copie plus ». Je vous invite cependant à aller vous faire votre propre opinion en salle.

À voir ou à revoir :

📀 « Souviens-toi de moi » de Gabriele Muccino avec Monica Bellucci, Laura Morante et Fabrizio Bentivoglio 🇮🇹 2003
La famille Ristuccia vit à Rome et est en pleine crise. Chaque membre de la famille rêve d’une vie différente et souhaite changer ce quotidien qui ne répond plus à leurs attentes.
J’aime tout dans ce film. Rome bien sûr, les comédiennes, Morante et Bellucci (Mamma Mia), les drames à l’italienne, ces histoires d’amour qui brisent le cœur et comment on tente de recoller les morceaux alors que c’est impossible et qu’on le sait au fond de soi… Coup de ♥️ depuis 16 ans !!!

📺 « La méthode Kominsky  » de Chuck Lorre avec Michael Douglas et Alan Arkin. Netflix. 2 saisons. 8 X 30’. 🇺🇸
Sandy Kominsky, un ancien acteur ayant brièvement connu la gloire des années auparavant, s’est maintenant reconverti en coach pour acteurs. Accompagné de son ancien agent Norman Newlander, il tente d’appréhender au mieux les années qui lui restent à vivre.
Parfaite BROMANCE, la série est extrêmement touchante dans les rapports et l’amitié qui unit ces deux hommes qui se connaissent depuis presque 50 ans. C’est très bien écrit, interprété à merveille et selon moi, 1000 fois mieux réussi que Grâce et Frankie où je ne suis pas allée au-delà de l’épisode 6 de la S1 tant je trouvais ça mauvais. Coup de ❤️ pour moi !

Rattrapage pour vous :

📺 « The Fall  » de Allan Cubitt avec Gillian Anderson et Jamie Dornan. 3 saisons. 17 X 48’. BBC2 🇬🇧
La série suit une enquête du Service de police d’Irlande du Nord (PSNI en anglais pour Police Service of Northern Ireland) sur une série de meurtres récents. Après 28 jours d’investigations sans résultats, la PSNI fait appel au Superintendant Stella Gibson de la Metropolitan Police Service pour réexaminer le dossier. Sous son commandement, la police locale doit traquer et arrêter un tueur en série, Paul Spector, qui s’en prend à des jeunes femmes de Belfast, toutes brunes, jolies, indépendantes financièrement et ayant mené de belles carrières. L’une en réchappe mais ne se souvient de rien. Un jeu du chat et de la souris s’instaure alors entre la policière et le tueur…
Cette série est un crève cœur. La S1 était exceptionnelle, la S2 moyenne et la S3 médiocre et quel dommage ! Tout était là. L’ambiance, les personnages, ce tueur psychopathe sexy à souhait et l’enquêtrice bombasse et remplie de névroses. Rien n’est à reprocher aux acteurs, juste un énorme coup de gueule contre des scénaristes paresseux ! Dommage ❤️ puis ❤️ puis 💔 !

📚 « My absolute darling », de Gabriel Tallent chez Gallmeister, 2017 🇺🇸🇫🇷.
Bien qu’elle ne soit âgée que de 14 ans, Turtle Alveston est douée d’un savoir-faire peu commun. Elle sait employer à bon escient chacune des nombreuses armes accrochées au mur de la maison. Elle peut en outre capturer un lapin, affûter une lame ou fabriquer une attelle. Son père l’aime plus que tout au monde et il a bien l’intention de la garder à ses côtés envers et contre tous.
Turtle devine qu’elle est bien différente des autres filles qu’elle côtoie à l’école. Ainsi, se faire un ami devient pour elle une entreprise plus que courageuse : c’est le geste le plus terrifiant qu’elle ait jamais fait.
J’ai attendu sa parution en poche avant d’en faire l’acquisition et j’ai, comme beaucoup, plongé dans l’univers (glauque) de Turtle. L’écriture de Tallent est exigeante, parfois dérangeante, inhabituelle, c’est ce qu’on appelle un « style » et c’est le sien. Une fois la dernière page tournée, les personnages continueront à vous accompagner pendant un long moment. Coup de ❤️, sans grande surprise 🙃

Recevez mes chroniques par mail pour vous inspirer !

Une fois par semaine directement dans votre boîte mail.

Votre inscription a bien été prise en compte

Share This