Quelques brèves de Fabienne

 

S44 – 28 octobre au 3 novembre 2019

 

Un peu de culture dans ce monde de brutes.

🎞🎥 « Maleficient 2 » de Joachim Rønning avec Angelina Jolie, Elle Fanning et Michelle Pfeiffer 🇺🇸.
Cinq années après la conjuration de la malédiction qui pesait sur elle depuis son plus jeune âge, la princesse Aurore, qui règne désormais sur le royaume de la Lande, voit sa main demandée par le prince Philippe. Ce dernier s’apprête à hériter du royaume réunifié suite à la mort du père d’Aurore. Maléfique, qui a toujours veillé sur Aurore, s’oppose à cette union car pour elle « les histoires d’amour finissent toujours mal ». Aurore s’entête et demande à Maléfique de la laisser lui prouver le contraire. Une rencontre est organisée entre Maléfique, Aurore et la famille du prince Philippe. Lors de cette réunion, Maléfique a un mauvais pressentiment et doute des réelles intentions de la mère du prince Philippe, la reine Ingrith. Maléfique s’agace, et use de sa magie pour faire passer son message : elle ne veut pas de ce mariage. Le roi Jean, le père de Philippe, est blessé à l’occasion de ces échanges houleux et la princesse Aurore ne semble plus reconnaître Maléfique, celle qu’elle aimait tant. Les relations s’enveniment entre les deux femmes, le tout sous l’influence pernicieuse de la future belle-mère de la mariée qui a des projets sombres et chaotiques pour le royaume de la Lande et le peuple des fées.
J’ai préféré et de loin, le premier volet plus engagé mais c’était quand même plaisant. Le pouvoir est clairement aux mains des femmes et ça fait du bien ! Profitez des vacances pour y emmener vos enfants.

À voir ou revoir :

📀 « Les nuits fauves » de et avec Cyril Collard et Romane Bohringer 🇫🇷🏳️‍🌈1992
Un chef opérateur séropositif et bisexuel s’éprend d’une jeune femme avec laquelle il ne peut pourtant partager sa vie.
Cyril Collard aimait foncer, bousculer les conventions, vivre vite… Auteur culte d’un seul film (4 César dont le meilleur film), il a su toucher au coeur une génération déboussolée dont il a cristallisé les angoisses, le mal-être, mais aussi la soif d’amour et d’absolu ! Un film sur la fin des illusions au temps où le SIDA fauchait à la pelle et que les traitements n’étaient pas aussi efficaces que maintenant. Cyril Collard est mort à 35 ans. Ce film a aussi révélé Romane Bohringer, une des rares « filles et fils de » selon moi à avoir du talent et à ne pas surfer sur la carrière de son père (ici en l’occurrence) !
Sortez couverts comme dirait Dechavanne !

Une fois n’est pas coutume…
Rattrapage pour moi :

📺 « Le bureau des Légendes » d’Eric Rochant avec Matthieu Kassovitz, Sarah Giraudeau, Florence Loiret-Caille, Jean-Pierre Darroussin, Jonathan Zaccaï… 4 saisons. 40 X 52’. Canal+ 🇫🇷
Au sein de la Direction générale de la Sécurité extérieure (DGSE), un département appelé le Bureau des légendes (BDL) forme et dirige à distance les « clandestins », les agents les plus importants des services du renseignement extérieur français. En immersion dans des pays étrangers, ils ont pour mission de repérer les personnes susceptibles d’être recrutées comme sources de renseignements. Opérant dans l’ombre, « sous légende », c’est-à-dire sous une identité fabriquée de toutes pièces, ils vivent de longues années dans une dissimulation permanente.
Guillaume Debailly revient d’une mission clandestine de six années en Syrie, mais contrairement aux règles de sécurité, il ne semble pas avoir abandonné sa légende et l’identité sous laquelle il vivait à Damas. Son histoire d’amour avec la Syrienne Nadia El Mansour va sérieusement compliquer les choses et l’amener notamment à jouer un double jeu entre la DGSE et la CIA…
Oui je sais ! Shame on me… Il y a 2 raisons à cela (c’est une histoire que je ne raconterai pas ici) mais voilà j’ai rattrapé l’affaire en attendant la S5. Tout a été dit et écrit. Tout est vrai. C’est très très très bien ! La S3 est brillante ! Coup de ❤️.

 

Rattrapage pour vous :

📺 « Nurse Jackie  » de Linda Vallem avec Edie Falco, Merritt Wever et Eve Best. 7 saisons. 80 X 26’. Showtime 🇺🇸
Infirmière au sein des urgences d’un hôpital new-yorkais assez difficile, Jackie a du mal à équilibrer sa vie professionnelle agitée et sa vie personnelle désastreuse. Obstinée et brillante, elle se bat pour affronter les cas les plus difficiles. Seulement pour pouvoir supporter physiquement tous ces tracas quotidiens, elle consomme plusieurs médicaments et est notamment dépendante au Vicodin.
Autant vous le dire tout de suite, j’ai été « accro » à Jackie ! La série tient la distance avec ce mélange corrosif, décapant mais jamais vulgaire. Edie Falco est géniale et j’ai découvert ici Merritt Wever (oui oui Unbelievable) que je tiens pour une des comédiennes les plus douées de sa génération ! Bref, vous l’aurez compris, je vous prescrit une dose de cheval ! Coup de ❤️.

 

📚 « L’heure des fous » de Nicolas Lebel, 2013, LDP Policier. 🇫🇷
Paris : un SDF est poignardé à mort sur une voie ferrée de la gare de Lyon. « Vous me réglez ça. Rapide et propre, qu’on n’y passe pas Noël », ordonne le commissaire au capitaine Mehrlicht et à son équipe : le lieutenant Dossantos, exalté du code pénal et du bon droit, le lieutenant Sophie Latour qui panique dans les flash mobs, et le lieutenant stagiaire Ménard, souffre-douleur du capitaine à tête de grenouille, amateur de sudoku et de répliques d’Audiard…
Mais ce qui s’annonçait comme un simple règlement de comptes entre SDF se complique quand le cadavre révèle son identité.
L’affaire va entraîner le groupe d’enquêteurs dans les méandres de la Jungle, nouvelle Cour des miracles au cœur du bois de Vincennes, dans le dédale de l’illustre Sorbonne, jusqu’aux arrière-cours des troquets parisiens, pour s’achever en une course contre la montre dans les rues de la capitale.
Il leur faut à tout prix empêcher que ne sonne l’heure des fous..
Peut-être que je lis des polars depuis trop longtemps et que mon niveau d’exigence est trop élevé. Je n’ai adhéré que sur les dernières pages mais sans lâcher cependant. Mon TOP c’est Herbert Lieberman 🇺🇸(depuis toujours donc évidemment c’est compliqué de rivaliser) puis Jo Nesbø 🇳🇴 et Olivier Norek 🇫🇷 (découvertes 2019…comme quoi il n’est jamais trop tard) l’ont rejoint.
Quoiqu’il en soit ce roman a reçu un prix des lecteurs et comme je suis rarement d’accord avec les prix attribués (ciné ou littérature…), faites-vous votre propre opinion.​

📚 « Un petit goût de noisette T1 » de Vanyda. 2014, Dargaud 🇧🇪🇫🇷🇱🇦
Un petit goût de noisette à savourer. Dans ce recueil d’histoires courtes, Vanyda explore l’amour, évoque le moment parfait qui nous échappe parfois, les occasions manquées aussi… Usant des dialogues avec justesse et parcimonie, offrant à chaque tranche de vie sa couleur propre, Vanyda fait se croiser ses personnages. En quelques pages, en quelques jours, Benoît, Corentin, Manon, Aymeric et les autres se rencontrent, s’enthousiasment, pleurent. Un véritable condensé d’émotions pour ce nouveau one-shot !
De mini-portraits d’hommes et de femmes, de rencontres et d’amour aussi parfait. C’est frais, tendre, triste aussi parfois. C’est la vie et elle a, forcément, un petit goût de noisette 🐿

Recevez mes chroniques par mail pour vous inspirer !

Une fois par semaine directement dans votre boîte mail.

Votre inscription a bien été prise en compte

Share This