Quelques brèves de Fabienne

 

S38 – 16 au 22 septembre 2019

 

Un peu de culture dans ce monde de brutes.

🎞🎥 « Deux moi  » de Cédric Klapish avec Ana Girardot, François Civil et Camille Cottin, 2019 🇫🇷
Rémy et Mélanie ont trente ans et vivent dans le même quartier à Paris. Elle multiplie les rendez-vous ratés sur les réseaux sociaux pendant qu’il peine à faire une rencontre.
J’ai aimé tous les Klapish, en particulier sa trilogie « auberge espagnole »… Malheureusement, je ne peux pas en dire autant de son dernier. J’ai souri parfois mais n’ai pas été en empathie ni emballée par le jeu des acteurs pourtant Camille Cottin est parfaite. Le thème de la solitude dans les grandes villes et des difficultés à rencontrer l’âme « sœur », à l’époque de l’hyper connexion, a été mieux traité ailleurs. Vous pouvez, hélas, passer votre chemin. Seul demeure un joli rappel : la danse permet de rencontrer, voir, sentir et toucher l’Autre !

🎞🎥 « Camille Claudel  » de Bruno Nuytten avec Isabelle Adjani et Gérard Depardieu, 1988 🇫🇷
Camille Claudel voue ses jours et ses nuits à sa passion, la sculpture. Soutenue par son père et son frère Paul, elle rêve d’entrer dans l’atelier du grand maître Auguste Rodin. Après lui avoir démontré son talent et sa détermination à travailler avec lui, elle est engagée comme apprentie avec son amie Jessie. Camille tombe rapidement éperdument amoureuse du maître. Elle devient sa maîtresse et son égérie.
Porté par un duo de monstres sacrés, ce film m’avait bouleversée à sa sortie en salles. J’avais 14 ans et je ne l’ai jamais, jamais oublié.
2 ans plus tard, je rentrais au lycée, un nouveau et les élèves ont été mis à contribution pour en choisir le nom. J’avais proposé Camille Claudel, c’est Charles Baudelaire qui l’a emporté mais qu’importe. Elle était là  ❤️ !

📺 « Euphoria » de Sam Levinson avec Zebdaya, Hunter Schafer, Maude Apatow, Jacob Elordi. HBO 🇺🇸 S1 8 X52’
A 17 ans, Rue Bennett, fraîchement sortie de désintox, cherche à donner un sens à son existence. Elle se lie très vite à Jules Vaughn, une fille trans récemment arrivée en ville après le divorce de ses parents. Dans leur sillage gravitent Nate Jacobs, un sportif dont les problèmes de colère masquent des complexes sexuels ; Maddy Perez, la petite amie de Nate ; Chris McKay, star de l’équipe de football qui peine à suivre les cours ; Cassie Howard, dont le passif sexuel continue de la poursuivre ; Lexi Howard, jeune sœur de Cassie et amie d’enfance de Rue ; et Kat Hernandez, en pleine exploration de sa sexualité.
Qu’elles me paraissent loin mes « années lycée » et à mille kilomètres des préoccupations et tumultes de ces jeunes gens. Que je n’aimerais pas avoir 16-17 ans aujourd’hui !
Une série « teen » qui analyse les tourments et les démons d’une jeunesse américaine complètement désenchantée, perdue, anesthésiée de ses émotions et sensations, privilégiant l’expérimentation jusque dans la souffrance physique et livrée à elle-même, laissant sur la touche des parents pourtant présents mais absents, eux-mêmes ayant succombé à leurs propres afflictions. Les comédiens sont parfaits, la réalisation impeccable. C’est cru, cruel, noir, violent, sexuel, hyper-sexué et étrangement beau et pur. On est en 2019, comme le dit un personnage. À voir (j’ose un : surtout si vous avez des ados) ! Rentre direct dans mon TOP 5. Quelle claque ! ❤️ L’épisode 4 est une merveille absolue parce quand il n’y a plus d’espoir il reste l’amour et celui entre Rue la toxico et Jules qui fait sa transition MF est de toute beauté.

Voir ou revoir :

📺 « Transparent  » de Jill Soloway avec Jeffrey Tambor, Judith Light, Gaby Hoffmann… Amazon TV. 5 saisons 50 X 30’. S5 bientôt dispo foncez sur les saisons précédentes ! 🇺🇸
Morton réunit ses trois enfants maintenant adultes pour leur parler d’avenir, seulement il ne s’agit pas d’héritage mais de son identité de genre. Professeur à la retraite, il devient Maura.
Énorme claque que cette série magnifiquement interprétée par tous les comédiens.
Sans doute une des séries les plus bouleversantes, les plus justes et les plus vraies écrites ces dernières années. Révélations familiales, humour juif, identité sexuelle ! Alors Jeffrey Tambor a été éclaboussé par l’affaire Weinstein, je ne connais pas la suite à donner cela mais ne punissez pas la série pour cette raison, ce sera dommage !
Selon moi, on est pas loin du chef d’œuvre ! ❤️

📚 « Derrière la porte », de Sarah Waters, Édition DENOËL/10/18, 2015 🇬🇧🏳️‍🌈
Angleterre, 1922. La guerre a laissé un monde sans hommes. Frances, vingt-six ans, promise à un avenir de vieille fille revêche, habite une grande maison dans une banlieue paisible de Londres avec sa mère. Pour payer leurs dettes, elles doivent sous-louer un étage. L’arrivée de Lilian et de Leonard Barber, tout juste mariés, va bousculer leurs habitudes mais aussi leur sens des convenances. Frances découvre, inquiète et fascinée, le mode de vie des nouveaux arrivants : rires, éclats de voix, musique du gramophone fusent à tous les étages. Une relation inattendue entre Frances et Lilian va bouleverser l’harmonie qui régnait dans la maison. Dans les bras de Lil, Frances découvre des plaisirs qu’elle croyait interdits, et les deux jeunes femmes songent bientôt à tout quitter pour vivre ensemble. Mais lorsque Lil découvre qu’elle est enceinte…
La plume de Sarah Waters s’inscrit dans le « roman de classes » cher à la tradition britannique et décrit un mélodrame saphique, sensuel et envoûtant.
J’ai adoré ❤️ comme tous les romans de SW. C’est fin, brillant, le style est impeccable et ses personnages divinement travaillés.

Recevez mes chroniques par mail pour vous inspirer !

Une fois par semaine directement dans votre boîte mail.

Votre inscription a bien été prise en compte

Share This