Quelques brèves de Fabienne

S34 – 19 au 25 août 2019

 

Un peu de culture dans ce monde de brutes.

🎞🎥 « Only you » de Harry Wootliff avec Laia Costa et Josh O’Connor 🏴󠁧󠁢󠁳󠁣󠁴󠁿🇬🇧
Après avoir passé une nuit au réveillon du Nouvel An, Elena et Jake tombent éperdument amoureux. En quelques semaines, ils vivent ensemble et peu de temps après, ils commencent à rêver de former une famille. Mais avec le passage des saisons, la réalité les rattrape. Tomber amoureux était simple. Mais sont-ils capables de rester amoureux malgré les obstacles ?
Une histoire d’amour passionnée, romantique et contemporaine sur la lutte pour rester amoureux quand la vie ne vous donne pas tout ce que vous voulez.
De l’amour au chagrin d’amour, d’espoirs en déceptions, de 2 à 3 (ou pas), le scénario nous entraîne dans l’intimité d’Elena (35 ans) et Jake (26 ans). Survient alors le désir d’enfant… mais cela ne se passe pas comme prévu. Le film questionne sur ce qu’est la famille, le couple, la différence, la confiance en soi et dans l’autre, l’évolution des sentiments. C’est beau. Simple et efficace. Pas du tout mièvre comme pourrait le laisser entendre le titre.
Mention spéciale pour les scènes d’amour qui sont réalisées sobrement mais nous emportent. L’alchimie fonctionne super bien entre les acteurs. Entrée dans mon top 10 2019 sauf si les 4 derniers mois de l’année ne m’offrent que des chefs d’œuvres ❤️

Voir ou revoir :

📀 « Le grand bleu » de Luc Besson avec Rosanna Arquette, Jean-Marc Barr et Jean Reno 🇫🇷1988.
Depuis l’enfance, une rivalité oppose deux fans de plongée, le Français Jacques Mayol et l’Italien Enzo Molinari. À l’âge adulte, ils continuent à s’affronter, descendant toujours plus profond, en apnée. Un jour, Jacques rencontre Johanna, qui travaille avec un professeur venu étudier les réactions d’un corps immergé sous la glace, et c’est le coup de foudre.
J’avais boudé ce film à sa sortie en salle. Tout le monde en parlait. Trop. Tout le temps. J’ai attendu que sorte la version longue et ce film ne m’a plus jamais quittée. Go, go and see my Love, dit-elle à l’homme qu’elle aime quand elle comprend qu’elle ne saura, ni ne pourra le retenir auprès d’elle.🐬💙 Je pense encore aujourd’hui qu’en amour il ne faut rien imposer et que toujours, il y en a un des deux qui « sait » alors que l’autre tâtonne. Mais l’espoir est que le chemin s’éclaire pour les deux.

📺 « Mindhunter » de David Fincher avec Anna Torv, Jonathan Groff et Holt McCallany. Sans oublier la belle Lauren Glazier. S2. 9X durée variable. Netflix 🇺🇸.
Déjà, la première saison de Mindhunter avait rassemblé un certain nombre de tueurs en série bien connus du grand public, d’Ed Kemper à Jerry Brudos. Alors dans la saison 2 de la véritable histoire du Behavioral Science Unit du FBI – dont le but est d’étudier de vrais assassins afin de mieux comprendre leur psychologie – on va faire la connaissance d’autres psychopathes de renommée mondiale. Attention mini-spoiler ⚠️. On savait depuis longtemps que la saison 2 s’articulerait autour des meurtres d’enfants à Atlanta. Deux douzaines de meurtres d’enfants commis aux alentours de la capitale de la Géorgie, entre 1979 et 1981. Les victimes, toutes afro-américaines, étaient âgées de 7 à 17 ans. En outre, six adultes âgés de 20 à 28 ans ont aussi été tués. La plupart d’entre eux a été étranglée ou asphyxiée. En 1982, Wayne Williams, photographe indépendant, a été accusé d’avoir tué deux des victimes adultes. Personne n’a été inculpé dans le meurtre des enfants. Cependant, le département de police d’Atlanta a attribué au moins 20 de ces cas à Williams, en grande partie à cause de la présence de fibres provenant de son domicile et de sa voiture, similaires à celles trouvées sur plusieurs des victimes. Williams, qui clame toujours son innocence, purge actuellement deux peines de réclusion à perpétuité. En 2010, des tests ADN ont été effectués sur des cheveux trouvés sur l’une des victimes. Cependant, la nouvelle enquête a révélé que Williams ne pouvait pas être exonéré. Et en mars de cette année, le maire d’Atlanta, Keisha Lance Bottoms, a annoncé que la ville, le comté de Fulton, et le Georgia Bureau of Investigation rouvriraient les cas non résolus et réexamineraient les preuves à l’aide de la technologie moderne.
Je ne connaissais pas cette histoire qui a bouleversé la ville d’Atlanta et restera à jamais la première enquête bouclée par le département des sciences du comportement du FBI.
J’ai aimé en parallèle l’évolution personnelle de Wendy, Holden et Bill. Dommage qu’ils ne savent toujours pas quoi faire de la psychiatre Wendy Carr. Son personnage a un énorme potentiel selon moi. Et sinon c’est donc (toute cette saison) David Fincher derrière la caméra et Charlize Theron à la production… vous hésitez encore ? Alors je ne peux rien pour vous ! Coup de ❤️ !
Il y aura 5 saisons sauf catastrophe industrielle niveau audiences. Vous avez encore le temps de prendre le train en route !

Rattrapage pour vous : 

📺 « Carnivale » de Daniel Knauf avec Michael J Anderson, Nick Stahl, Amy Madigan… 3 saisons. 24 X 55’ de 2003 à 2005. HBO 🇺🇸.
Cette série suit la route d’une fête foraine ambulante (Carnivàle) pendant le Dust Bowl des années 1930 aux États-Unis. Après la mort de sa mère qui le rejetait par peur et après la saisie de ses terres, Ben Hawkins, un jeune homme doté du pouvoir de guérison et de résurrection, évadé de prison, nouvellement sans domicile, trouve refuge au sein de la troupe afin d’échapper à la police. Il est tourmenté par des rêves étranges et prophétiques qu’il partage avec un prêcheur méthodiste, Justin Crowe, vivant en Californie.
Ces deux personnages seront finalement réunis dans une lutte entre le Bien et le Mal qui est tout sauf manichéenne.
Quel pied il y a 16 ans de ça quand j’ai découvert cette série ! Je n’avais jamais vu ça et n’ai jamais revu quelque chose d’aussi « dérangeant » sauf peut être la S2 et S5 de l’anthologie « AHS ». L’une pour le côté horrible, l’autre pour l’univers, celui du cirque, finalement assez peu exploité en séries. Dommage ! Si vous êtes curieux suivez la caravane de l’étrange 🎪🤹🏻‍♀️ !

 

 

 

📚 « Professeur de Désir », de Philip Roth. Folio,1977 🇺🇸🇫🇷.
David Kepesh, jeune professeur (très doué) de littérature comparée, est resté un étudiant (tout aussi doué) en érotisme comparé. Sa devise est celle de Byron : «Studieux le jour et la nuit licencieux.» Son étude approfondie du désir passe d’abord par des jeux scabreux avec Bettan et Birgitta, jeunes Suédoises aventureuses, puis le plonge dans l’exotisme et la passion avec Helen, belle, mystérieuse, insaisissable. Il épouse son héroïne mais se retrouve perdu dans le désert de l’amour. La traversée en sera dure, il y perdra jusqu’à la trace du désir. Puis c’est la découverte enfin de l’oasis inespéré. Claire est belle, voluptueuse, mais limpide comme son nom, droite, sans équivoque. Ne s’agit-il pas encore une fois d’un mirage ?
Pas mon préféré de Philip Roth mais je suis tellement triste de me dire que je n’aurais plus jamais un nouveau roman de lui à dévorer.

 

 

 

 

 

📚 « L’adoption », tome 2, de Zidrou et Monin Grand Angle éditions. 🇧🇪🇫🇷
L’amour ne se vole pas. L’amour ne s’achète pas. L’amour se mérite.
Qinaya est repartie. Après l’arrestation de ses parents adoptifs pour enlèvement, elle a regagné son Pérou natal. Après un an et demi de recherches, Gabriel,
son « grand-père » de France, se rend à Lima pour la retrouver. Mais le vieux bourru va aller de désillusion en désenchantement, car en 18 mois, la petite a changé,
elle a grandi… et elle a oublié son séjour en France. Elle a oublié son « achachi », son grand-père…
J’attendais impatiemment de lire ce T2 et je dois confesser ma déception. Non pas à cause de la tournure que prend l’histoire, évidemment que le Happy End n’était pas de rigueur mais l’histoire part finalement sur autre chose même si le rôle du (grand) père reste central. Quoiqu’il en soit le texte est toujours plein de tendresse et les dessins parfaits.

À toutes celles et ceux qui m’ont envoyé la BA de L Word Génération Q, je sais, j’ai vu… mais je crains le pire ! et puis Bette sans Tina c’est comme Eléa sans Païkan 🏳️‍🌈💔.

Recevez mes chroniques par mail pour vous inspirer !

Une fois par semaine directement dans votre boîte mail.

Votre inscription a bien été prise en compte

Share This