Quelques brèves de Fabienne

 

S31 – 29 juillet au 4 août 2019

 

Un peu de culture dans ce monde de brutes.

🎞🎥 « So long my son » de Wang Xiaoshuai avec Yong Mei, Xi Ki et Wang Jinchun. 🇨🇳 
Au début des années 1980, Liyun et Yaojun forment un couple heureux. Tandis que le régime vient de mettre en place la politique de l’enfant unique, un événement tragique va bouleverser leur vie. Pendant 40 ans, alors qu’ils tentent de se reconstruire, leur destin va s’entrelacer avec celui de la Chine contemporaine.
Drame qui dénonce la politique de l’enfant unique, ce film m’a toutefois laissée indifférente et froide tout au long des trois heures. Je n’ai pas réussi à être en empathie avec les personnages. J’aurais tellement aimé qu’un film chinois entre dans mon TOP 10 2019. Ce ne sera pas le cas.

Voir ou revoir :

📀 « Mon roi » de Maïwenn avec Emmanuelle Bercot et Vincent Cassel 🇫🇷. 2015.
Tony est admise dans un centre de rééducation après une grave chute de ski. Dépendante du personnel médical et des antidouleurs, elle prend le temps de se remémorer l’histoire tumultueuse qu’elle a vécue avec Georgio. Pourquoi se sont-ils aimés ? Qui est réellement l’homme qu’elle a adoré? Pour Tony c’est une difficile reconstruction qui commence désormais, un travail corporel qui lui permettra peut-être de définitivement se libérer.
Ce film est autant un coup de poing 🤜🏻 qu’un coup de cœur❤️ et pourtant. Je ne déteste rien de moi que les histoires d’amour avec prise de pouvoir sur l’autre mais quelle histoire et quelles merveilleuses interprétations que celles de Bercot et Cassel. Comment deux personnes qui s’aiment profondément et sincèrement arrivent à se faire autant de mal ?
Ce film me fait penser à un couplet de ma chanson de Cabrel « À l’encre de tes yeux » :

🎶Tu viendras longtemps marcher dans mes rêves
Tu viendras toujours du côté où le soleil se lève
Et si malgré ça j’arrive à t’oublier
J’aimerais quand même te dire
Tout ce que j’ai pu écrire
Aura longtemps le parfum des regrets🎶

📺 « Years and years » de Russell T Davis avec Emma Thompson, Russell Tovey, Rory Kinnear, Ann Reid, T’Nia Miller… 6 épisodes. BBC1 🇬🇧et HBO 🇺🇸
Alors que les Lyons, une famille apparemment unie, diverse et « inclusive » – comme beaucoup de séries actuelles aiment en renvoyer le miroir au spectateur –, célèbre rituellement l’anniversaire de l’aïeule, la télévision, où s’exprime l’une des leurs, annonce en direct l’attaque d’un missile atomique lancé par les États-Unis vers une île chinoise.
Ce qui va suivre, au fil des six épisodes de Years and Years, série britannique d’anticipation dont le cours va traverser le deuxième mandat de Donald Trump, est assez stupéfiant par la violence du propos et d’horrifiques prédictions dignes d’une pythie plus pessimiste que la moyenne. Série plutôt anxiogène mais terriblement bien réussie. Cent fois plus percutante que Black Mirror que j’ai adoré. Les comédiens sont tous excellents et Emma Thompson en contre emploi est formidable. Bref, allez-y et bon courage ! Vous ne regarderez plus jamais l’avenir pareil. Coup de cœur ❤️  pour moi.

Rattrapage pour vous :

📀  « True Détective » Saisons 1, 2 et 3. Anthologie créée et écrite par Nic Pizzolatto HBO 🇺🇸. 24 épisodes de 60’. 
La saison 1 m’avait emballée, la saison 2 décriée à tort beaucoup plu quant à la saison 3, j’avoue être restée sur ma faim. 
La première saison se déroule en Louisiane, en 1995, et narre l’enquête de deux inspecteurs très différents de la Louisiana State Police, Rust Cohle et Martin Hart, chargés de résoudre l’assassinat d’une jeune femme coiffée de bois de cerfs et tatouée de dessins sataniques. Alors qu’ils ont quitté la police, que Rust semble parti à la dérive, que Martin est devenu détective privé, ils sont contactés et interrogés en 2012 par deux autres inspecteurs après qu’un meurtre similaire a été commis. Cet interrogatoire construit les retours en arrière qui dévoilent les étapes de l’enquête et l’évolution des relations entre les deux hommes et leur psychologie. Après cet interrogatoire, Rust va convaincre son ancien coéquipier de reprendre l’enquête que lui n’a jamais abandonnée. À eux deux, ils vont soulever un coin du mystère d’une série de meurtres sataniques et pédophiles.
La deuxième saison prend place dans le nord de la Californie. L’officier de patrouille Paul Woodrugh retrouve un corps dans la juridiction de Ventura mais recherché dans la ville industrielle (fictive) de Vinci. Les inspecteurs Ray Velcoro, de Vinci, et Ani Bezzerides, de Ventura, sont assignés à une unité spéciale créée pour cette enquête. L’entrepreneur Frank Semyon, qui essaie de tourner la page de sa carrière criminelle, et sa femme Jordan suivent le déroulement de l’enquête de près, la victime leur ayant fait perdre beaucoup d’argent.
Lors de la troisième saison, deux enfants disparaissent dans les Ozarks (Arkansas) en 1980. Deux détectives sont chargés de l’enquête. Dix ans plus tard, un nouvel élément apparaît qui vient redistribuer les cartes. En 2015, l’enquêteur principal est interviewé sur l’affaire d’Ozarks. Trois temporalités, trois façons d’éclairer un même mystère…
La force de cette anthologie est le casting irréprochable et la qualité de l’écriture indéniable. Il est indispensable que vous la regardiez si vous aimez les séries autant que moi !

📚 « Entre deux mondes », de Olivier Norek. Editions Michel Lafon /Pocket, 2017 🇫🇷
Membre de l’armée syrienne libre, Adam est sur le point d’être repéré par la police militaire de Bachar El-Assad. Rapidement, il met en place la fuite de sa femme et de sa fille vers la France et promet de les rejoindre à Calais au plus vite. Lorsqu’il gagne à son tour la France et la Jungle, elles ne sont pas là. Commence alors une quête effrénée pour les retrouver. Au cœur d’une zone de non-droit où survivent plus de dix mille personnes d’origines différentes dans des conditions épouvantables, sous la menace de mafias internes reconstituées, de trafics en tous genres, de violences insoutenables, Adam, un temps accueilli par la communauté soudanaise, sauve la vie d’un jeune garçon africain muet et le prend sous sa protection.
J’ai rencontré Olivier N. en salon à Narbonne. Nous dédicacions sous le même chapiteau et avons fait le voyage de retour en train ensemble. Je ne l’avais pas lu et j’ai mis du temps. Je le regrette maintenant. La fan de polars que je suis désespérait de trouver « son » auteur français ! C’est fait ! ❤️.

📚 « Chat Bouboule », de Nathalie Jomard chez Michel Lafon 🇫🇷.
La suite des aventures du chat le plus bouboule de la BD ! C’est tellement ça. L’auteure / illustratrice est géniale ! Si vous ne connaissez pas foncez. Vous adopterez des chats… ou pas !

🎫​ « Midi Minimes »  🇧🇪 
Du 3 juillet au 31 août 2019, tous les jours de la semaine, du lundi au vendredi, à 12h15 au Conservatoire royal de Bruxelles, le Festival Midis-Minimes propose un concert de musique classique de 35 minutes. Cette semaine, nous sommes allées écouter un octuor de violoncelles appelé Ô-Celli avec :
Yoori Lee
Shiho Nishimura
Corinna Lardin
Sébastien Walnier 
Jean-Pierre Bordoux
Herwing Coryn
Frédéric Peyrat
Alexandre Beauvoir 
Tous les musiciens de cet ensemble jouent à l’Opéra Royal de la Monnaie, à l’Opéra de Paris… Ce sont des chambristes chevronnés et nous avons écouté :
La vida breve de Manuel de Falla
Danzas Fantasticas op.22 de Joaquín Turina
Milonga del angel d’Astor Piazzolla
Danzón n2 d’Arturo Marquez
Et en rappel nous avons eu droit à Bohemian Rhapsody 
C’était top ! À refaire.

Recevez mes chroniques par mail pour vous inspirer !

Une fois par semaine directement dans votre boîte mail.

Votre inscription a bien été prise en compte

Share This