Quelques brèves de Fabienne

 

S30 – 22 au 28 juillet 2019

 

Un peu de culture dans ce monde de brutes.

🎞🎥 « Le Roi Lion »  🦁de Jon Favreau avec Donald Glover, Beyoncé, James Earl Jones… 🇺🇸
Au fond de la savane africaine, tous les animaux célèbrent la naissance de Simba, leur futur roi. Les mois passent. Simba idolâtre son père, le roi Mufassa, qui prend à coeur de lui faire comprendre les enjeux de sa royale destinée. Mais tout le monde ne semble pas de cet avis. Scar, le frère de Mufassa, l’ancien héritier du trône, a ses propres plans…
Reprise, et quelle reprise, entièrement numérique et 3D du carton jamais démenti au Box Office de Disney. 
J’ai une passion pour ce film et cet univers. J’ai d’ailleurs traîné Catherine à la comédie musicale à Londres et c’était juste WHAOUUUU !
Bref, le film (même si en tous points semblable au DA) est un régal pour les yeux. Allez-y, seul/ à plusieurs avec/sans enfants, toutes les configurations sont bonnes ! 
🎶🎶🎶
Ingonyama bagithi baba
sithi uhhmm ingonyama

nants ingonyama bagithi baba
sithi uhhmm ingonyama
ingonyama

siyo nqoba
ingonyama
ingonyama nengw’ enamabala

Voir ou revoir :

📀 « Peter’s Friends » de et avec Kenneth Branagh, Emma Thompson et Hugh Laurie. 🇬🇧1992. 
La dernière fois que Peter a réuni ses amis de l’université, c’était pour fêter la Saint Sylvestre de 1982. Environ 10 ans plus tard, il est trentenaire et hérite de la demeure familiale que son père lui a légué. À cette occasion, il décide d’inviter à nouveau ses amis. Cependant au cours de la dernière décennie, leurs chemins se sont séparés.
Alors certes les personnages sont très proches de la caricatures (nous sommes au début des 90’s, soyez indulgents et souvenez vous que le méchant se relevait toujours avant de mourir), mais le film se laisse regarder à nouveau sans déplaisir enfin c’est mon cas. 
Pour la petite histoire, c’est le film qui aurait inspiré Guillaume Canet pour « Les petits mouchoirs »…

📺 « Stranger Things » des frères Duffee et avec Millie Bobby Brown, Finn Wolfhard, Gaten Matarazzo et mention spéciale à Priah Ferguson !! Netfix, S3 7 X 48’ + 1 X 87’ 🇺🇸
Promis PAS DE SPOILERS !!!
Voilà la petite ville de Hawkins transformée en théâtre de l’horreur, avec une créature qui contamine les habitants au fil des épisodes… la menace est belle et bien présente. 
Alors ce n’est pas un coup de cœur ! Le scénario est faiblard, mais moins que celui de la S2 et il y a une dose d’humour qui manquait précédemment. Quelqu’un a écrit : une intriguignol ! C’est pas faux… Cependant, j’ai retrouvé avec émotion MBB, la fille qu’on voudrait adopter Delphine Bertholon et moi. 
Ca n’a donc pas été un binge watching de mon côté mais j’attends la S4 pour clôturer en beauté. 
Je suis un « produit » des années 80 même si j’ai grandi SANS télé !

Rattrapage pour vous :

📺 « United States of Tara »  avec Toni Colette et John Corbett. 36 X 26’. 3 saisons. 🇺🇸
Tara Gregson, mère de deux adolescents, souffre d’un trouble dissociatif de l’identité. Elle possède plusieurs personnalités différentes soit des « alter ego ». Lorsque Tara décide d’arrêter son traitement médical, ces différentes personnalités resurgissent : « T. », une adolescente de 16 ans ; « Alice », la mère parfaite des années 1950 ; « Buck », un vétéran du Viêt Nam pervers et alcoolique ; « Gimme », un alter ego « animal » ; le « Dr Shoshana Schœnbaum », une psychologue hippie et « Cocotte » (Chicken en VO).
À voir pour la très belle performance de Toni Colette, sinon évidemment la série reste en superficie de cette terrible maladie.

📚 « La servante écarlate », de Margaret Atwood 🇨🇦
Ce roman de science-fiction décrit un futur dystopique, peut-être proche, où la religion domine la politique dans un régime totalitaire et où les femmes sont dévalorisées jusqu’à l’asservissement. Elles sont divisées en classes : les Épouses, qui dominent la maison et sont les seules femmes ayant un semblant de pouvoir, les Marthas qui entretiennent la maison et s’occupent aussi de la cuisine, les Éconofemmes, les épouses des hommes pauvres et les Tantes enfin qui forment les Servantes habillées d’amples robes écarlates dont le rôle est la reproduction humaine. Toutes les autres femmes (trop âgées, infertiles, etc.) sont déportées dans les Colonies où elles manipulent des déchets toxiques. Dans ce futur, le taux de natalité est très bas à cause de la pollution et des déchets toxiques de l’atmosphère. Les rares nouveau-nés sont souvent « inaptes ».
L’héroïne du roman, rebaptisée Defred, est une Servante. Elle ne peut pas séduire, son rôle est la reproduction. Elle raconte peu à peu son histoire, se remémore sa famille : Luke, son mari ; sa fille ; Moira, sa meilleure amie, dans la vie « d’avant » ; sa mère… Son unique raison de vivre, ce à quoi elle se raccroche pour ne pas sombrer, ce sont ses souvenirs.
Avant de plonger dans la saison 3 avec délectation et horreur ! Si vous avez regardé la série, vous pouvez passer votre chemin, il s’agit presque d’un copié-collé de la S1. Mais je ne saurai que vous conseillez de lire l’œuvre de Atwood. Coup de ❤️ pour son écriture.

🎟 Expo « Miles Hymans » à la Galerie Huberty & Breyne 🇧🇪

Qu’il peigne, qu’il dessine, qu’il illustre, Miles Hyman insuffle à chacune des compositions qu’il crée un souffle de vie hors du commun. Ses images vous emportent dans son univers. Elles ont une puissance narrative rare. Marc Breyne et Alain Huberty sont heureux de pouvoir présenter les œuvres les plus récentes de cet artiste américain. Vous pourrez découvrir ses travaux les plus récents, des toiles ayant pour thèmes New York et Los Angeles, deux villes chères à son cœur, des dessins sur Rome, mais également de nouvelles compositions de sa série « Crash », où Hyman saisit sur le vif un véhicule accidenté et une figure féminine semblablement étrangère au décor qui l’entoure dans des gammes chromatiques toujours aussi élégantes. Chaque toile est une énigme, chaque tableau est une intrigue et une invitation à réfléchir. Quelques planches de ses plus grands albums seront également présentées à cette occasion.
On avait un livre de lui à la maison, l’occasion de voir son travail exposé. À voir jusqu’au 24 août ! Et si vous passez par là, appelez-moi, on ira boire un verre en terrasse !

Recevez mes chroniques par mail pour vous inspirer !

Une fois par semaine directement dans votre boîte mail.

Votre inscription a bien été prise en compte

Share This