Quelques brèves de Fabienne

S12 – 18 au 24 mars 2019

 

Un peu de culture dans ce monde de brutes.

🎞🎥 « Yesterday » de Danny Boyle avec Himesh Patel, Lily James 🇬🇧
Avant, tout le monde connaissait les Beatles. Aujourd’hui, seul Jack se souvient de leurs chansons et il est sur le point de devenir très populaire.
Voilà le postulat de départ du dernier film du réalisateur Danny Boyle (Slumdog Millionaire, Trainspotting, 28 jours plus tard) et du scénariste Richard Curtis (4 mariages et un enterrement, Love Actually et Notting Hill) ! Une comédie sur la musique, les rêves, l’amitié et « the long and winding road » qui mène à l’amour de votre vie seulement voilà, la sauce n’a pas pris avec moi et pourtant j’ai aimé chacun de leurs films précédents. Cela tient sans doute au comédien principal qui a un charisme proche de zéro et aux ressorts resucés, mais en moins bien… C’est vrai que le film a coûté cher en BO alors peut-être que des économies étaient nécessaires !!! Dommage. Sans doute que je n’aime pas autant les Beatles que je le pensais…

Voir ou revoir :

📀 « Moonlight  » de Barry Jenkins avec Alex R. Hibbert, Ashton Sanders, Trevante Rhodes et Mahershala Ali. 🇺🇸🏳️‍🌈
Pendant trois périodes cruciales de sa vie, Chiron, un afro-américain de Miami se bat contre son milieu (scolaire) et sa famille (mère droguée) pour vivre son homosexualité, essayant de s’affirmer tout en demeurant fidèle à lui-même. Enfant, il est régulièrement martyrisé par les enfants de son âge. Juan, un dealer, et sa conjointe lui offrent régulièrement l’hospitalité. Il est isolé et subit un harcèlement quotidien. Un seul enfant lui offre un contact amical, Kevin.
Tout est en finesse et suggéré dans ce long métrage d’une beauté à couper le souffle. Le parcours de Chiron est celui d’une renaissance et quelle renaissance !
Moonlight, adapté d’une pièce de théâtre 🎭 de Tarell Alvin McCraney, a obtenu l’Oscar du meilleur film mais aussi celui du meilleur scénario adapté et du meilleur acteur dans un second rôle pour Mahershala Ali en 2017. Il a aussi reçu le Golden Globe du meilleur film dramatique. Une consécration pour ce film délicat qui prend aux tripes. Coup de ❤️ !

📺 « Jessica Jones » Saison 3. Netflix. 🇺🇸 avec Krysten Ritter, Rachael Taylor et Carie-Ann Moss. 13 X 50’
Après avoir affronté un trauma fondateur personnifié par Kilgrave, notre héroïne s’est affranchie de son passé, questionnée sur le sens de ses pouvoirs comme de ses origines, avant de devoir assumer au cours de cette saison 3 les conséquences de ses mésaventures introspectives. Trish, désormais dotée de pouvoirs, souhaite les expérimenter et se forger un destin de vigilante, Jeri se sait condamnée, et ce féroce trio doit affronter un tueur en série brillant décidé à en anéantir les membres. Voilà pour le résumé et… Déception pour cette S3 😟.
Peut être est ce dû au fait que Jessica doive partager le côté « super-héroïne » avec Patsy (qui en fait des caisses) et que, malgré les efforts de celle-ci, nous n’y croyons pas ? Sans doute est ce parce que la motivation initiale de la jolie blonde est plutôt égoïste ? Attirer à elle la lumière c’est ce qu’elle aime faire depuis la S1… bref, il est temps de dire adieu à Jessica Jones, la seule super héroïne alcoolique des Marvel, qui n’aura pas de nouvelle saison. Dommage, j’avais tellement aimé la S1 et les sous textes qui illustraient merveilleusement la relation entre Jess et Trish 💔
Rattrapage pour vous :

📺 « Borgen » 3 saisons. 30 épisodes. De Adam Price avec Sidse Babette Knudsen ❤️, Pilou Asbaek et Søren Malling. DR1🇩🇰 et Arte 🇫🇷.
Borgen, une femme au pouvoir, est l’histoire d’une héroïne chaleureuse et charismatique, Birgitte Nyborg, de la politique danoise prise dans les tourments du pouvoir, le sacrifice de ses idées et les impératifs de sa vie de famille.
J’ai adoré cette série comme la plupart des séries nordiques mais la découverte dans celle-ci est la comédienne principale et son sourire incroyable. On donnerait tout pour faire sourire Sidse Babette !

📚 « Nous autres réfugiés », de Hannah Arendt, éditions Allia. 🇩🇪🇺🇸
Depuis la Seconde Guerre mondiale, le “réfugié” préfère en général l’appellation de “nouvel arrivant” ou d’“immigré”, pour marquer un choix, afficher un optimisme hors pair vis-à-vis de sa nouvelle patrie. Il faut oublier le passé : sa langue, son métier ou, en l’occurrence, l’horreur des camps. Elle-même exilée aux États-Unis au moment où elle écrit ces lignes dans la langue de son pays d’adoption, Hannah Arendt exprime avec clarté la difficulté à évoquer ce passé tout récent, ce qui serait faire preuve d’un pessimisme inapproprié. Pas d’histoires d’enfance ou de fantômes donc, mais le regard rivé sur l’avenir. Mais aux yeux de ces optimistes affichés, la mort paraît bien plus douce que toutes les horreurs qu’ils ont traversées. Comme une garantie de liberté humaine. Née en 1906, Hannah Arendt fut l’élève de Jaspers et de Heidegger. Lors de la montée au pouvoir des nazis, elle quitte l’Allemagne et se réfugie eux Etats-Unis, où elle enseigne la thoérie politique. À travers ses essais, tels que La Condition de l’homme moderne, Les Origines du totalitarisme, Eichmann à Jérusalemou encore Le Système totalitaire, elle manifeste sa qualité d’analyste lucide de la société contemporaine. Elle meurt en 1975.
Ce livre très court paru en 1943 reste d’une terrible actualité car de façon plus ou moins consciente, collective ou individuelle, l’Autre est synonyme de danger. Rappelons-nous qu’il s’agit d’hommes, de femmes et d’enfants en souffrance…
📚 « Avec Bacon », de Franck Maubert, juin 2019, Gallimard 🇫🇷.
L’auteur publie une partie de ses conversations avec le peintre. On y retrouve donc Bacon, dans l’incroyable fouillis de son atelier, mais un Bacon qui a le goût de l’humour, également plus sensé qu’il n’y paraît, parlant de lui-même, de Margaret Thatcher, des peintres, de l’alcool : « Je bois trop. On boit toujours trop… Et l’alcool ne m’aide pas pour la peinture, bien au contraire. »
C’est l’histoire d’une amitié et de rendez-vous… une manière de découvrir un artiste, un homme « exquis » écrit Maubert, loin de sa réputation de « monstre ».

Recevez mes chroniques par mail pour vous inspirer !

Une fois par semaine directement dans votre boîte mail.

Votre inscription a bien été prise en compte

Share This