Quelques brèves de Fabienne

 

S24 – 10 au 16 juin 2019

 

 

Un peu de culture dans ce monde de brutes.

Vive un printemps pourri où quand il pleut, tu lis, tu visionne ou tu vas au ciné !

🎞🎥 « Rocketman » de Dexter Fletcher avec Taron Egerton et Jamie Bell, 2019 🇺🇸
Le film nous raconte la vie hors du commun d’Elton John, depuis ses premiers succès jusqu’à sa consécration internationale. Il retrace la métamorphose de Reginald Dwight, un jeune pianiste prodige timide, en une superstar mondiale aujourd’hui connu sous le nom d’Elton John. Son histoire inspirante – sur fond des plus belles chansons de la star – nous fait vivre l’incroyable succès d’un enfant d’une petite ville de province devenu icône de la pop culture mondiale.
Biopic en tubes réussi selon moi ! J’ai passé un bon moment ciné tout comme avec Bohemian Rapsodie sorti il y a quelques mois… Ne boudez pas votre plaisir 👓🎹🕺🏼
C’est aussi l’histoire d’une amitié indéfectible entre Elton John et son parolier de toujours Bernie Taupin.

💿 Voir ou re-revoir : 

« La tentation de Jessica » de Charles Herman-Wurmfeld avec Jennifer Westfeldt et Heather Juergensen. 2001 🇺🇸🏳️‍🌈.
Jessica Stein est journaliste à New York et elle a tout pour plaire. Après une série de rendez-vous cauchemardesques, Jessica tombe sur une petite annonce qui éveille sa curiosité. Bien que celle-ci figure dans la section Femmes cherchent femmes, elle décide d’y répondre. C’est ainsi qu’elle rencontre, dans un bar, la séduisante Helen Cooper ; et si l’homme de sa vie était une femme ?
Dans cette comédie romantique réjouissante dont l’intrigue se situe à NY, Jessica Stein pourrait être une lointaine cousine de Bridget Jones. Célibataire endurcie, elle attend son prince charmant et multiplie les rencontres d’un soir avec des candidats potentiels dénichés sur Internet. Après maintes tentatives infructueuses, elle finit par rencontrer l’âme soeur, celle qui comprend son amour pour la littérature. Seul petit problème, il s’agit d’une jeune femme et dans une famille juive très conservatrice, il s’avère très difficile d’entamer une relation homosexuelle.
Une femme avec une femme, deux mondes qui se rencontrent, voilà une source évidente de quiproquos et de rebondissements.
Les deux actrices forment un couple irrésistible et même si la fin est politiquement trop correcte, ce film reste un coup de cœur ❤️ depuis que je l’ai vu à sa sortie au ciné. Il y a… houlala !

📺 « Black Mirror », Netflix. S5. 3 X 60’. 🇺🇸 Miley Cyrus, Andrew Scott…

Voici les 3 pitches :
Quand deux amis de fac se perdent de vue, et se retrouvent quelques années plus tard autour de leur passion pour le jeu vidéo, les technologies ont visiblement bien évolué. Accessible en réalité virtuelle ultra-réaliste, le jeu Striking Vipers X, largement inspiré des titres Street Fighter, permet ainsi de reproduire fidèlement toutes les sensations que l’on retrouverait IRL, que ce soit en combat… ou ailleurs. Les choses vont ainsi rapidement déraper…
Particulièrement émouvant, ce deuxième épisode de Black Mirror a la particularité d’ancrer explicitement le récit à notre époque, plus précisément en 2018. Chris est chauffeur de VTC, et il n’a qu’une seule obsession : avoir une conversation avec Bill Bauer, le fondateur du réseau social à succès Smithereens.
Pour son dernier épisode de la saison, la série questionne non seulement les limites de l’intelligence artificielle, mais aussi la thématique du lien affectif entre l’humain et la machine !
J’ai tellement aimé les saisons précédentes que je ne peux que dire : Quelle déception que cette 5e saison ! 😢 C’est une toute autre série que ce à quoi la « franchise » nous avait habitués. À part les thèmes liés aux dangers de la technologie, la réalisation est « plan-plan », les scénars assez fins. Cependant, on retrouve avec plaisir (je n’aime pas terminer sur une note négative), Andrew Scott (épisode 2) et il est génial. Pour rappel, je vous ai parlé de lui la semaine passée pour la S2 de Fleabag !

📺 « Les chroniques de San Francisco », 10X60’ Netflix. 🇺🇸🏳️‍🌈 avec Laura Linney, Olympia Dukakis eh Ellen Page. 
De retour à San Francisco après une longue absence, Mary Ann Singleton retrouve les résidents hauts en couleur du 28 Barbary Lane.
J’avais tellement aimé les romans d’Armistead Maupin ! Pas la série de l’année mais quel plaisir de les retrouver autour d’Anna Madrigal, Michael, Brian et Babycakes !!
Bref en ce mois des fiertés, Netflix signe une série haute en couleurs ! Les maîtres mots sont : tolérance, amour, acceptation de soi et des autres, visibilité …

Rattrapage pour vous :

📺 « Sugar Rush », 2 saisons. 20 X 24´ 🇬🇧 Channel 4. 2005-2006 de Katie Baxendale avec Olivia Hallinan et Lenora Chrichlow
Cette série met en scène Kimberly Daniels, plus communément appelée par son petit nom Kim, une adolescente de 15 ans vivant à Brighton, qui est obsédée sexuellement par sa meilleure amie Maria « Sugar » Sweet, une jeune fille égocentrique et irresponsable qui ne se rend pas compte des sentiments de Kim à son égard.
En plus de son obsession, Kim doit faire face aux différents problèmes que rencontre sa famille, sa mère Stella qui refuse d’assumer son rôle de mère et d’épouse, son père Nathan qui refuse de faire face aux problèmes et son petit frère Matt qui se prend pour un extraterrestre.
Comment une adolescente lesbienne au départ très sage se « dévergonde » et essaye de surmonter une attirance et une amour non réciproques envers sa meilleure amie. 
Très anglais dans l’écriture, les dialogues et le traitement. Des personnages attachants. Une série réussie et pas que pour les ados ! ❤️

📚 « Le bruit des clefs », de Anne Goscinny. Nil, 2012 🇫🇷
« Je voulais un lundi comme les autres. Comme les autres lundis et comme les autres enfants. Pas un lundi avec un mort dans mon cartable ».
Ce court roman est une merveille. La déclaration d’amour d’une femme (qui tour à tour le convoque enfant, ado et adulte) à son père. Un livre bouleversant.
La plume d’Anne est une merveille. Lisez-la ! Celui-ci et tous les autres. Dans mon TOP 15 des auteurs français contemporains et vivants incontournables. Vous êtes prévenus ❤️.
Un jour je vous ferai ma liste !

📚 « Batwoman », de Greg Rukas, JH Williams III et Jock. Urban Comics 🇺🇸
Élevée dans la tradition militaire par son père, Kate Kane aspirait à devenir un des membres les plus éminents de l’armée américaine, jusqu’au jour où son homosexualité fut dénoncée par un de ses condisciples. Désireuse de protéger les innocents, en souvenir du meurtre de sa mère et de sa sœur, elle trouva en Batman un modèle et mit sa fortune et ses connaissances au service de la justice, pour devenir… Batwoman !
Une héroïne lesbienne à la chevelure flamboyante qu’on connaît assez peu finalement. Girl Power ! 🏳️‍🌈🦸🏼‍♀️ À découvrir ou redécouvrir urgemment…

📚 « Giant »,  de Mikael. Dargaud 🇧🇪🇫🇷
New York, 1932. Malgré la grande dépression qui frappe durement l’Amérique, les buildings s’élèvent toujours plus haut dans le ciel de Manhattan et les chantiers prolifèrent. C’est là que travaille Giant, un homme taciturne à la carrure imposante. Ses collègues le chargent d’avertir la famille d’un compatriote irlandais du décès accidentel de celui-ci. Mais, dissimulant la triste vérité, le mystérieux colosse envoie une belle somme d’argent à Mary Ann, la jeune veuve, ainsi qu’une lettre dactylographiée qui pourrait être de son mari… Elle lui répond et commence alors une correspondance régulière, sans que Giant dissipe le mensonge. Vient alors le jour où Mary Ann et ses enfants débarquent à New York…
Une découverte pour moi et quelle découverte ! 
L’idée de départ de ce diptyque provient d’un cliché représentant une brochette d’ouvriers assis sur une poutre au-dessus du vide. Mikaël s’en est inspiré pour créer ses personnages dans une ville qui part à la conquête du ciel. New-York, comme toujours, est aussi un personnage à part entière. Coup de ❤️ et envie de me plonger dans Bootblack, qui parle cette fois des cireurs de chaussures. NY vue d’en bas cette fois… merci à Valérie Beniest.

Recevez mes chroniques par mail pour vous inspirer !

Une fois par semaine directement dans votre boîte mail.

Votre inscription a bien été prise en compte

Share This