Quelques brèves de Fabienne

 

S22 – 27 mai au 2 juin 2019

 

Un peu de culture dans ce monde de brutes.

🎞🎥 « Douleur et Gloire » de Pedro Almodovar 🇪🇸 avec Antonio Banderas et Penelope Cruz.
Une série de retrouvailles après plusieurs décennies, certaines en chair et en os, d’autres par le souvenir, dans la vie d’un réalisateur en souffrance.
Dans cette auto-fiction à peine masquée, Pedro Almodovar se livre comme jamais grâce à son double, le subjuguant Antonio Banderas. Les thèmes majeurs de son cinéma sont repris mais de façon plus aboutie : l’amour, le pardon, le deuil, la création, la douleur et la gloire donc…
Ce film, qui m’a beaucoup émue, aurait pu s’appeler « presque rien sur presque tout » tant on va à l’essentiel avec ce talent fou de ne pas y toucher. Tous les comédiens sont merveilleux, les hommes sont beaux et Banderas a eu le prix d’interprétation masculine au dernier Festival de Cannes. Coup de ❤️ !

Rattrapage pour vous :

📀 « Avec ou sans hommes » de Herbert Ross avec Whoopi Goldberg, Drew Barrymore et dans des rôles remarqués avant que leurs carrières n’explosent Mary-Louise Parker et Matthew McConaughey, 1995, 🇺🇸
Jane, chanteuse noire excentrique en perpétuelles années de vaches maigres et Robin, sophistiquée et maladive, se sont rencontrées par une petite annonce à New-York pour faire route ensemble jusqu’à San Diego et partager les frais. De passage à Pittsburgh, elles assistent à une violente scène de ménage entre Holly, une amie de Jane et Nick, son brutal compagnon. Holly s’enfuit avec les deux femmes à l’issue de la dispute, ignorant que Nick succombera à ses blessures, à la suite d’une mauvaise chute. Les trois femmes deviennent alors complices, dans tous les sens du termes, alors que leurs personnalités semblaient plutôt incompatibles…
Un film sur l’amitié, l’amour, l’amitié amoureuse.
Impossible de ne pas terminer en larmes, même si (et c’est mon cas), on l’a vu et revu des dizaines de fois. Coup de ❤️ !

📺 « Killing Eve » 2 saisons. 16 X 50´ BBC 🇬🇧 de Phoebe Waller-Bridge avec Sandra Oh et Jodie Comer. 
Eve Polastri est un agent du MI-5 chargée d’enquêter et d’arrêter la terrible et talentueuse Villanelle, une assassin psychopathe. Mais les deux femmes vont commencer à être obsédées l’une par l’autre. Débute alors un sombre jeu du chat et la souris.
La S1 est extraordinaire, la S2 un poil moins bien mais quand j’écris ça, c’est 9,5/10 donc… 
PW-B est un génie ! Il n’y a rien à ajouter ou si FONCEZ ❤️ et Vivement la S3 !
Pour rappel : la série est une adaptation de la série littéraire Codename Villanelle de Luke Jennings.

Rattrapage pour vous :

📺 « Six feet under » d’Alan Ball avec Michael C Hall, Peter Krause, Lauren Ambrose et Frances Conroy. HBO 🇺🇸 6 saisons. Toutes exceptionnelles. 2001-2005 THE BEST SÉRIE EVER !
La vie des membres de la famille Fisher bascule lorsque le père meurt dans un accident, laissant ainsi la direction de la société de pompes funèbres qu’il a fondée à ses deux fils.
La mort et la famille : une polarisation touchante qui a participé à la construction de la marque de qualité de HBO. Une série où rien n’est à jeter du premier au dernier épisode qui vous fera terminer la série en larmes ! Coup de cœur absolu ❤️

📚 « Ce que je voudrais transmettre », de Elie Buzyn, Alisio, 2019 🇫🇷
« Après la parution de mon premier livre, J’avais 15 ans, et les nombreuses réactions qu’il a suscitées, tout comme celles que je constate lorsque j’interviens face à des jeunes pour partager mon expérience, j’ai ressenti la nécessité d’en reprendre certains thèmes, qui me paraissent d’une cruelle actualité. Plus qu’une nécessité, il s’agit d’une urgence à transmettre, pour que les générations d’aujourd’hui deviennent à leur tour des témoins du témoin que je suis. »

Un livre-entretiens avec Élie Buzyn, dans lequel il transmet aux jeunes générations la puissance de vie et la force de résistance qui l’ont animé toute sa vie, à Auschwitz et après. Né à Lodz (Pologne) en 1929, Élie Buzyn est l’un des rares adolescents rescapés d’Auschwitz. Devenu chirurgien orthopédique, mari d’Etty Buzyn, il est aujourd’hui, après 50 ans de silence, un des derniers grands témoins de la Shoah. 
Un livre nécessaire pour ne jamais, jamais oublier. Merci à Caroline Obringer 💗.

📚 « Kant tu ne sais plus quoi faire », de Marie Robert. Flammarion / J’ai lu. 🇫🇷

Passer toute sa journée chez Ikea, rencontrer ses beaux-parents, se faire larguer au café, cohabiter avec son ado, faire un peu trop la fête… Autant de situations qui peuvent nous déboussoler. Que faire pour éviter la crise de nerf ou de larme ? Et si vous invitiez Platon, Spinoza, Nietzsche et leurs amis pour évoquer toutes ces questions du quotidien ? Qu’est-ce que Kant aurait répondu à un texto de rupture ? Aristote aurait-il repris une vodka ? L’herbe est-elle plus verte chez Epicure ? Les philosophes quittent enfin leurs bibliothèques pour devenir nos complices. Douze récits, douze concepts, douze philosophies pour nous aider à réagir avec humour à toutes les surprises de la vie.
La philosophie c’est sexy, tel est le credo de Marie Robert et force est de constater qu’on y adhère dès les premières lignes. Il m’est arrivé de croiser Marie (j’ai fait ma dernière année d’Université avec son frère, aujourd’hui éditeur « moderne ») et j’avais sa voix en tête à chaque mot. La pétillance dont elle fait preuve dans ses propos est à la hauteur de la jeune femme : vive, intelligente, drôle et délicate. Lisez cet essai, découvrez ou redécouvrez Baruch, Friedrich, Martin et les autres… oui, je pense que Marie m’autoriserait à les appeler par leurs prénoms 😉 !

Recevez mes chroniques par mail pour vous inspirer !

Une fois par semaine directement dans votre boîte mail.

Votre inscription a bien été prise en compte

Share This