Quelques brèves de Fabienne

 

S10 – 4 au 10 mars 2019

 

Un peu de culture dans ce monde de brutes.

🎞🎥 RAS – vu tous les films qui m’intéressaient cette semaine dans mon UGC et notamment tous les films oscarisés qui sont revenus à l’affiche. Vivement la semaine prochaine, m’enfermer dans une salle obscure me manque si je n’ai pas ma dose hebdo ou bi-hebdo.
Mais retour en 1989 avec « Sea of Love
 » 🇺🇸 (Mélodie pour un meurtre) de Harold Becker et avec Ellen Barkin et Al Pacino.

J’avais adoré à 15 ans et toujours là, à 45… décidément, je reste fidèle à mes anciennes amours et passions ! Les scènes de sexe sont hot et Barkin mène la danse !
À New York. En l’espace d’une semaine, deux hommes qui organisaient leurs rendez-vous amoureux par l’entremise d’un magazine spécialisé sont assassinés. Frank Keller, un policier intègre mais usé depuis sa rupture avec sa femme, est chargé de l’enquête. Il organise alors des rencontres avec les nombreuses correspondantes des victimes. C’est ainsi qu’il va rencontrer Helen dont il tombe amoureux mais qu’il ne peut s’empêcher de soupçonner d’être la meurtrière.
Dispo sur Netflix pour celles et ceux qui ne l’ont pas en DVD.

📺 « The sinner » S2. 8X52’ de Derek Simonds avec Carrie Coon, Bill Pullman et Elisha Henig.

Dans la foulée du dénouement de l’affaire Cora Tannetti, le détective Harry Ambrose est rappelé dans son village natal, loin de New York, pour enquêter sur un nouveau crime particulièrement perturbant : un double meurtre commis par un garçon de 11 ans. Ambrose découvre petit à petit qu’il n’y a rien d’ordinaire chez cet enfant, et que sa ville renferme bien des secrets dont il ignorait tout, le confrontant à des habitants prêts à tout pour les protéger…
J’ai, je crois, préféré cette saison à la précédente. 
Ah Carrie Coon ❤️ !!
Et une pensée pour toi Benedicte Heindrichs

📺 « The Ted Bundy tapes » de Joe Berlinger. Netflix. 4 X 60’ 

Des interviews récentes, des images d’archive et des enregistrements audio dans le couloir de la mort dressent un portrait saisissant du célèbre tueur en série Ted Bundy.
L’auto portrait d’un serial killer. On apprendra d’ailleurs que la dénomination, jusqu’alors inconnue, a été inventée « pour » lui… intéressant d’essayer de comprendre comment fonctionnait ou plutôt dysfonctionnait son esprit.

📚 « L’Outsider », Stephen King. Albin Michel. 🇺🇸🇫🇷
Le corps martyrisé d’un garçon de onze ans est retrouvé dans le parc de Flint City. Témoins et empreintes digitales désignent aussitôt le coupable : Terry Maitland, l’un des habitants les plus respectés de la ville, entraîneur de l’équipe locale de baseball, professeur d’anglais, marié et père de deux fillettes. Et les résultats des analyses ADN ne laissent aucune place au doute. Pourtant, malgré l’évidence, Terry Maitland affirme qu’il est innocent. Et si c’était vrai ? 
« Un récit foisonnant. L’Outsider rappellera aux lecteurs un des premiers romans de King : Ça. » Stephen King a écrit plus de 50 romans, autant de best-sellers, et plus de 200 nouvelles. Couronné de nombreux prix littéraires, il est devenu un mythe vivant de la littérature américaine (médaille de la National Book Foundation en 2003 pour sa contribution aux lettres américaines, Grand Master Award en 2007 pour l’ensemble de son œuvre). En février 2018, il a reçu un PEN award d’honneur pour service rendu à la littérature et pour son engagement pour la liberté d’expression.

The Master ! Auteur découvert à l’adolescence et que je n’ai jamais lâché. J’ai tout lu de lui même ceux écrits sous pseudo. Avec son dernier roman, mes mains ne tournaient pas assez vite les pages ! ❤️

Recevez mes chroniques par mail pour vous inspirer !

Une fois par semaine directement dans votre boîte mail.

Votre inscription a bien été prise en compte

Share This