Quelques brèves de Fabienne

 

 

S31 – 2 au 8 août 2021

 

 

 

Un peu de culture dans ce monde de brutes.

🎥🎞 « Kaamelott », de et avec Alexandre Astier, Anne Girouard, Franck Pitiot, Thomas Cousseau et toute une panoplie de guests (pour la plupart oubliables)… 🇫🇷

484 : Dix ans après que Lancelot a pris le pouvoir, il organise une chasse aux sorcières – aidés par des mercenaires saxons – pour retrouver Arthur et ses chevaliers, aujourd’hui, divisés et dispersés. Ce dernier, exilé jusqu’à son ancienne patrie, Rome, pour échapper à la folie de Lancelot se trouve dans la maison abandonnée de sa première femme Aconia. Souffrant sous le joug de Lancelot, le Royaume de Logres résiste et attend le retour de son héros.
Une première heure poussive voire un peu ennuyeuse, on ne va pas se mentir et puis la 2e partie arrive enfin et on renoue avec tout ce qu’on aime, a aimé et continuera d’aimer de l’univers incroyablement riche et drôle inventé par Alexandre Astier. La scène de « la garde » en est un exemple. Puis, survient un magnifique fou-rire aussi, qui, avec le masque 😷 n’est pas si simple à gérer (ah le fameux jeu !!). Et enfin, quelques répliques cultes qui marqueront et réjouiront les fans. Un gros, très gros casting (mais on préfère toujours quand c’est le noyau dur qui est à l’image) et du budget intelligemment employé. Anne Girouard est géniale comme toujours. Elle ne joue pas, elle est Guenièvre !!

À voir ou à revoir : 

📀 « Private Life », de Tamara Jenckins avec Kathryn Hahn, Paul Giamatti, Kahlo Carter… 2018 Netflix 🇺🇸

Rachel et Richard tentent d’avoir un enfant. Après avoir essayé plusieurs traitements pour la fertilité et envisagé l’adoption, les possibilités de concevoir un enfant vont s’élargir quand ils rencontrent Sadie.
Ce « petit » film indépendant pose une regard doux, tendre et parfois cruel sur la parentalité, sur la fécondité, assistée ou naturelle, sur l’horloge biologique qui fait son œuvre, sur l’amour aussi. Les acteurs sont attachants, les propos bien documentés et l’ambiance new-yorkaise ajoute le petit plus qui nous embarque. À voir ou revoir donc, sans déplaisir !

📺  « My love » d série documentaire de Jin Jin Mo-young 6 X 50’ Netflix 🇺🇸

Après cinquante, soixante voire soixante-dix ans, la romance est-elle aussi forte qu’au premier jour ? Le docu-série “Mon Amour : En six histoires” nous emmène à la découverte de ces couples qui ont trouvé le secret de l’amour éternel.
6 couples qui n’ont rien en commun sauf la longévité de leur amour. Un document en six parties qui prend aux tripes et émeut aux larmes. À voir absolument ! Coup de ♥️

📺  « Butterfly » de Tony Marchant avec Callum Booth-Ford, Anna Friel, Emmett J. Scanlan 2018 BBC 1, Hulu, Auvio🇬🇧🏳️‍⚧️

À 11 ans, Max, qui s’est toujours identifié comme étant une fille et toujours habillé en conséquence à la maison, ne veut à présent plus se cacher. Alors que les premiers signes de la puberté apparaissent, va-t-il réprimer sa véritable nature ?
Sujet très « actuel » que celui de cette mini-série qui parle de transidentité et du combat de chaque jour pour celle ou celui qui entame les démarches… c’est d’autant plus difficile quand on est enfants et que les parents se déchirent sur le sujet. On retrouve Anna Friel, la formidable Marcella, dans le rôle d’une mère dévouée et entièrement tournée vers le bonheur en devenir de Maxine…

💭📺📼🧸👵🏻 « Prince Noir (The Adventures of Black Beauty)  » est une série télévisée britannique en 52 épisodes de 30 minutes, créée par Ted Willis d’après le roman d’Anna Sewell intitulé Black Beauty, et diffusée entre le 7 octobre 1972 et le 10 mars 1974 sur le réseau ITV.

En France, la série a été diffusée pour la première fois le 20 mars 1974 sur la première chaîne de l’ORTF, puis rediffusée plusieurs fois entre 1976 et 1980 sur TF1 dans l’émission Les Visiteurs du mercredi sous divers titres (Black Beauty, Les Aventures de Black Beauty), puis en 1981 sur TF1 dans Croque Vacances, et au Québec à partir du 3 septembre 1974 à la Télévision de Radio-Canada.
En 2008, Studio 100 fait acquisition de la société allemande EM.Entertainment qui était jusqu’alors propriétaire de la série télévisée.
L’amitié entre un étalon nommé Prince noir et deux enfants dans l’Angleterre du 19e siècle.
Mon amour des chevaux 🐎 vient de là. Indéniablement. Pour la petite histoire, mes grands-parents m’avaient offert pour le Noël de mes 3 ans, un cheval à bascule et sans surprise je l’avais baptisé Prince Noir. C’était un coup de ♥️ absolu lorsque j’étais petite fille.
 

 📚 « Jour de sable » de Aimee de Jongh, Dargaud 🇱🇺

Washington, 1937. John Clark, journaliste photoreporter de 22 ans, est engagé par la Farm Security Administration, l’organisme gouvernemental chargé d’aider les fermiers victimes de la Grande Dépression. Sa mission : témoigner de la situation dramatique des agriculteurs du Dust Bowl. Située à cheval sur l’Oklahoma, le Kansas et le Texas, cette région est frappée par la sécheresse et les tempêtes de sable plongent les habitants dans la misère. En Oklahoma, John tente de se faire accepter par la population. Au cours de son séjour, qui prend la forme d’un voyage initiatique, il devient ami avec une jeune femme, Betty. Grâce à elle, il prend conscience du drame humain provoqué par la crise économique. Mais il remet en question son rôle social et son travail de photographe…
Aimée de Jongh signe un texte très documenté sur le voyage initiatique d’un jeune photographe en Oklahoma, dans un no man’s land battu par les vents qui appauvrit encore plus la population. Un roman graphique de toute beauté à lire impérativement.
Merci à Valérie (ma super éditrice chez Dargaud) pour le cadeau…
Pour rappel, l’auteure avait signé le scénario magnifique de « L’obsolescence programmée de nos sentiments » (en collaboration avec Zidrou) et Prix d’argent du Japan International Manga Award. Je l’avais désigné comme coup de ♥️ en 2020.
Share This