Quelques brèves de Fabienne

 

 

S50 – 14 au 20 décembre 2020

 

 

 

Un peu de culture dans ce monde de brutes.

🎥🎞🚫
Toujours compliqué…
¯\_(ツ)_/¯

À voir ou à revoir : 

📀 « C’est ici que l’on se quitte  » de Shaw Lévy avec Jason Bateman, Tina Fey, Jane Fonda, Rose Byrne, Timothy Olyphant… 🇺🇸 2014 Amazon Prime

À la mort de leur père, quatre enfants, blessés et malmenés par la vie, reviennent dans la maison où ils ont passé leur enfance. Ils se retrouvent donc contraints de cohabiter sous le même toit pendant une semaine, en compagnie de leur mère indiscrète et de leurs conjoints, ex-conjoints et anciens amoureux transis… En affrontant leur passé et en tentant de recoller les morceaux, ces êtres qui s’aiment et se connaissent mieux que personne parviendront peu à peu à renouer des liens, souvent passionnels, et toujours affectueux.
Jonathan Trooper, l’auteur du roman éponyme, est au scénario et c’est forcément très très très bien ! J’ai retrouvé le rythme qui m’avait tant plu, j’ai été embarquée par cette famille dysfonctionnelle comme on les aime. Peines de cœur, chamailleries, rires, deuxièmes chances ! Au milieu de ce chaos ne ressort qu’une chose, l’amour qu’ils se portent tous, dessinant en creux le portrait de ce père que nous ne connaîtrons jamais. Coup de ♥️ !

 📺 « The Crown » de Peter Morgan avec Olivia Colman, Tobias Menzies, Josh O’Connor, Gillian Anderson… 10 X 50’ S4 Netflix 🇺🇸🇬🇧

La saison 4 de The Crown raconte l’histoire de trois reines: Elizabeth, celle qui trône pour de vrai; la Première ministre Margaret Thatcher, reine des abeilles du parti conservateur, et Diana, la « reine de cœur » des médias. Elle explore à la fois la dissension entre la reine et sa Première ministre alors que Thatcher, libre-échangiste convaincue, réduit le filet de sécurité social de la Grande-Bretagne à la portion congrue dans les années 1980, et entre Charles, prince de Galles, et sa nouvelle épouse. Elle continue de développer le thème qui sous-tend toute la série: la détermination à préserver l’institution monarchique, quoi qu’il en coûte au bonheur individuel des membres de la famille royale, au moment où Diana fait son entrée en scène.
Cette saison se concentre sur les années noires de la monarchie britannique et ouvre forcément la boîte de Pandore : les années Tatcher, Charles et Camilla, Lady Di et son anorexie mentale… à tel point que le Palais aurait exigé qu’il soit apposer la mention « fiction » sur le générique demande qui a été refusée par le producteur et créateur de la série !
Historienne de formation, la période contemporaine m’a toujours semblé être la plus difficile à traiter car il y a trop peu de recul et elle est plus sujette que les autres aux interprétations… les S5 et S6 qui seront les dernières changeront une nouvelle fois de casting et je gage que The Crown n’a pas fini de faire parler d’elle. Décès de Diana, mariage de Charles, Andrew dans la tourmente, Harry et Meghan… du pain béni pour les scénaristes. Coup de ♥️ !
Pour la petite histoire et les potins, Gilian Anderson est depuis 5 ans la compagne de Peter Morgan 😉

.

📺  « Petite Fille » de Sébastien Lifshitz Arte 🇫🇷

Le film, remarqué lors de la dernière Berlinale, suit le quotidien d’une petite fille transgenre prénommée Sasha. Agée de 7 ans, elle doit faire face aux nombreuses difficultés que lui impose la société, l’école en premier lieu. Heureusement, elle peut compter sur l’amour indéfectible de sa famille, Karine, sa merveilleuse maman, son père et ses frères et sœur.
Un documentaire extraordinairement émouvant sur le parcours de guerrière que doit déjà mener cette petite fille pour être reconnue en tant que telle. Une mention spéciale à sa maman et à sa pédopsychiatre. Des baffes se perdent niveau Education Nationale ainsi que dans sa classe de danse. La directrice russe de cette école mérite une sanction des plus lourdes.
Souvent les larmes me sont montées aux yeux en plongeant dans ceux de Sasha dont le visage est déjà, à 7 ans, tellement marqué par la douleur. Quand Karine évoque le fait que nous avons tous une mission et que celle de Sasha est de faire grandir le monde et que la sienne, c’est « peut-être » de l’accompagner. C’est d’une beauté absolue. Le doute qu’elle exprimera jusqu’à la fin de sa vie d’avoir été à la hauteur. Pour moi, elle l’est et même si le chemin de Sasha sera long et douloureux, elle aura eu cette enfance protégée dans cette maison bienveillante. Coup de ♥️ absolu !!
 
 

📺  « Josef Fritzl : story of a Monster  » de David Notman-Watt, Amazon Prime 2009 🇬🇧

Interviews et images rares permettent de brosser le portrait de Josef Fritzl, le monstre qui a brutalisé et violé sa propre fille pendant plus de deux décennies.
Portrait d’un sadique à la bonhomie ordinaire, ce qui ajoute à l’horreur. L’Autriche s’est réveillée avec la nausée en découvrant la cave-bunker dans laquelle vivait Elisabeth et 3 de leurs enfants… Je crois que c’est le documentaire que j’ai le plus commenté à haute voix pour évacuer le sentiment d’abjection.
D’en reparler ici me permet de rebondir sur la chronique suivante.

📚 « Claustria  » de Regis Jauffret, 2012, le Seuil 🇫🇷

28 avril 2008, dans une petite ville d’Autriche, une mère sort avec trois de ses enfants d’une cave ou elle a vécu dans une claustration absolue pendant 24 années. Violée par son père, elle les a mis au monde dans cette prison sans fenêtre. Sur place, l’auteur a découvert de nouveaux éléments qui remettent en cause l’enquête de la police. Claustria est le roman de cette histoire unique.
J’ai mis longtemps à rentrer dans le livre à cause de l’écriture même de Jauffret. L’histoire je la connaissait bien sûr, fait divers sordide s’il en est et comme je suis à 1/4 autrichienne, il y avait chez moi cette interrogation intime sur le pourquoi l’Autriche est le pays du mal, là où survivent dans l’horreur des Natacha Kampusch et des Elisabeth Fritzl.
Et puis vers la moitié, il m’est devenu impossible de lâcher ce livre. Un texte dont on ne ressort pas indemne et une belle prouesse littéraire pour son auteur. Coup de ♥️, c’est horrible à écrire vu le sujet !

 

🧸📚 « Le lapin, la nuit et la boîte à biscuits » de Nicola O’Byrne 🏴󠁧󠁢󠁳󠁣󠁴󠁿 Flammarion

Il commence à faire noir. La Nuit n’est pas loin…
Pourtant Lapin n’a pas du tout envie d’aller au lit ! Alors, il décide d’enfermer la Nuit dans une boîte. Rien ne l’obligera à aller se coucher !
Mais Lapin va découvrir que la Nuit est très, très utile…
C’est presque toujours difficile pour un enfant d’aller se coucher ! Ils s’imaginent sans doute que nous, adultes, vivons la nuit des choses extraordinaires dont ils sont exclus. Mais la nuit, comme le dit l’auteure est vraiment très importante. Et c’est ce que l’enfant découvre à travers l’expérience initiatique de ce petit lapin. Le sommeil et le respect du rythme biologique sont ce qui permet de grandir… message à glisser dans les petites oreilles !
🎶  « Last Christmas » de George Michael 1984 🇬🇧 © Wham Music Limited (gb 2)
Last Christmas, I gave you my heart
But the very next day, you gave it away
This year, to save me from tears
I’ll give it to someone special.
Once bitten and twice shy
I keep my distance, but you still catch my eye
Tell me baby, do you recognize me?
Well, it’s been a year, it doesn’t surprise me
(Christmas)
I wrapped it up and sent it
With a note saying “I love you”, I meant it
Now I know what a fool I’ve been
But if you kissed me now, I know you’d fool me again
Last Christmas, I gave you my heart (I gave you my heart).
But the very next day, you gave it away
This year, to save me from tears
I’ll give it to someone special
Last Christmas, I gave you my heart (I gave you my heart)
But the very next day, you gave it away.
This year, to save me from tears
I’ll give it to someone special (Special).
A crowded room, friends with tired eyes
I’m hiding from you and your soul of ice
My god, I thought you were someone to rely on
Me? I guess I was a shoulder to cry on
A face on a lover with a fire in his heart (fire in his heart)
A man under cover, but you tore me apart
Ooh ooh, now I’ve found a real love
You’ll never fool me again
Last Christmas, I gave you my heart (I gave you my heart)
But the very next day, you gave it away (Gave it away)
This year, to save me from tears
I’ll give it to someone special
Last Christmas, I gave you my heart
But the very next day, you gave it away (You gave it away)
This year, to save me from tears
I’ll give it to someone special
Last Christmas, I gave you my heart (I gave you my heart)
But the very next day, you gave it away
This year, to save me from tears
I’ll give it to someone special
Last Christmas
Share This