Quelques brèves de Fabienne

 

 

S49 – 7 au 13 décembre 2020

 

 

 

Un peu de culture dans ce monde de brutes.

🎥🎞🚫
Toujours compliqué…
¯\_(ツ)_/¯

À voir ou à revoir : 

📀 « Tomboy » de Céline Sciamma avec Zoé Heran, Jeanne Disson, Malonn Levana 2011 🇫🇷🏳️‍🌈

Laure, 10 ans, est un garçon manqué. Arrivée dans un nouveau quartier, elle fait croire à Lisa et sa bande qu’elle est un garçon. Action ou vérité ? Action. L’été devient un grand terrain de jeu et Laure devient Michaël, un garçon comme les autres… Et Lisa en tombe amoureuse. Laure profite de sa nouvelle identité comme si l’été ne devait jamais finir.
Toute la filmographie de Sciamma reflète à la fois douceur et force, puissance et tendresse. En apparence simple, ce film questionne sur la différence et de comment être soi en ne rentrant dans aucune case.
Mention spéciale à la photo et au casting d’enfants 5 étoiles.

📀 « Une ode américaine » de Ron Howard avec Glenn Close, Amy Adams, Gabriel Basso… Netflix 2020 🇺🇸

J.D. Vance, un ancien Marine originaire du sud de l’Ohio désormais étudiant en droit à Yale, est sur le point de décrocher le poste de ses rêves quand une affaire de famille l’oblige à retourner chez lui et à retrouver tout ce qu’il avait tant voulu quitter. J.D. doit alors gérer la dynamique complexe de sa famille des Appalaches, et son rapport explosif avec sa mère qui souffre d’addiction. Touché par les souvenirs de sa grand-mère, la femme résiliente et redoutablement intelligente qui l’a élevé, J.D. comprend que ses origines lui serviront à construire son avenir.
Portrait d’une famille dysfonctionnelle d’américains moyens, le réalisateur rend hommage à ce groupe de personnes (communément appelé – famille) qui gravitent autour de chacun pour le meilleur et parfois le pire. Ce drame, tiré de l’autobiographie Hillbilly Elegy de J.D Vance, nous permet de suivre le parcours accidenté du héros auquel on s’attache très rapidement. Protégé par sa grand-mère (incroyable Glenn Close) d’une mère dépendante (fabuleuse Amy Adams) aux drogues et aux hommes, J.D va toucher le fameux « rêve américain », parti de rien… Montage parallèle sur plusieurs temporalités qui lui permettent, sans être trop verbeux, de comprendre son héros, le réalisateur envisage l’humain dans son dénuement total et son incapacité chronique à communiquer avec ceux qu’il aime. La réalisation reste sans surprise mais est sauvée par ce casting 5 étoiles.
Close et Adams seraient en lice pour les Oscar et, au vu de leurs prestations, on comprend pourquoi ! À voir.

📺 « The Queen’s Gambit » de Scott Frank et Allan Scott avec Anya Taylor-Joy, Marielle Heller et Bill Camp… 7X55’ Netflix 🇺🇸

La série suit l’histoire de Beth Harmon, qui commence sa vie dans un orphelinat. Elle y est nourrie de tranquillisants et développe rapidement une dépendance à la drogue, mais se découvre aussi un talent caché en apprenant à jouer aux échecs auprès du concierge de l’établissement. Avec le temps, elle doit faire face à sa dépendance tout en poursuivant son rêve de devenir grand maître d’échecs.
Bon alors comme tout a déjà été écrit sur cette série, que j’ai beaucoup aimée, j’ai essayé de trouver quelques News. Le saviez-vous ?
– Un mois après son lancement, la série-phénomène de Netflix a été regardée par 62 millions de foyers dans le monde !
– La série est basée sur un roman du même nom datant de 1983
– Tous les coups montrés ont été « orchestrés » par des spécialistes du jeu d’échecs (contrairement à beaucoup de film où l’échiquier est souvent un élément du décor et rien de plus)
– Il n’y aura pas de suite
– Le confinement et la série ont boosté les ventes de jeu et il est fort à parier que, quand il sera possible de retourner dans les clubs, le nombre d’adhérents augmentera de manière significative de l’avis des professionnels.
Coup de ♥️ !

.

📺  « The fligt attendant » de Steve Yockey avec Kaley Cuoco, Michiel Huisman et Zozia Mamet 3 X 50’ HBO Max

Cassandra Bowden, une hôtesse de l’air, se réveille dans sa chambre d’hôtel à Bangkok, avec la gueule de bois et le corps décédé d’un homme avec qui elle a eu une aventure la veille. Effrayée à l’idée de devoir appeler la police, elle décide de continuer sa journée, comme-ci rien ne s’était passé. Néanmoins, une fois à New-York, elle est questionnée par des agents du FBI. Ayant toujours du mal à se remémorer les événements, Cassandra commence à se demander si elle ne serait pas le tueur ….
Quel ennui que cette série adaptée du roman éponyme de Chris Bohjalian ! Vendue comme un thriller-comédie noire, je n’ai pas du tout accroché. Et puis bonjour le cliché éculé de l’hôtesse de l’air qui passe son temps à s’envoyer en l’air, à picoler entre 2 vols etc… En lisant d’autres critiques, j’ai lu des avis dithyrambiques comme : « une série dynamique et colorée, mais aussi hilarante, affichant un humeur noire merveilleux qui rend le cocktail avec le Thriller en français être explosif » de Marseillenews.net.
Bref, je crois que nous n’avons pas vu la même chose ! Bonne découverte, si jamais…
 
 

📺  « Les tribulations de Phil » S4 5 épisodes 🇺🇸

Phil Rosenthal, créateur de « Tout le monde aime Raymond », fait le tour du globe pour s’imprégner des coutumes et goûter les spécialités culinaires du monde entier.
Toujours un plaisir de retrouver la famille Rosenthal, Phil mais aussi son frère producteur, sa femme, son père et ses blagues… ses enfants aussi.
Le chouchou des gourmets a été nommé aux Emmys 2019 dans la catégorie Meilleur programme de téléréalité non structuré !

📚 « L’homme craie  » de C.J Tudor, Pygmalion, 2018 🇬🇧

Les enfants ne sont pas toujours innocents…
Le problème, c’est que nous n’étions pas d’accord sur la manière dont ça avait commencé. Était-ce lorsqu’on s’était mis à dessiner les bonhommes à la craie, ou lorsqu’ils sont apparus tout seuls ? Était-ce à partir du terrible accident ? Ou quand ils ont découvert le premier corps ?
Un polar qui se déroule sur 30 ans (1986-2016) comme pour mieux souligner que le passé se rappelle toujours au présent et combien il détermine ce que et qui l’on est… je me suis laissée entraîner dans cette histoire jalonnée de cadavres et de non dits. Au final, un bon polar à livre sous un plaid et devant un bon feu de cheminée.

 

🧸📚 « Moby Dick » de Herman Melville et illustré par Olivier Tallec, EDL 🇫🇷🇺🇸

Olivier Tallec s’empare de ce monument, classique s’il en est de la littérature. Livre culte, Moby Dick raconte la traque obsessionnelle par un homme du cachalot qui lui a arraché une jambe… ici l’océan se teinte de rouge et d’orange comme pour annoncer le drame et surtout la petitesse des marins quand la mer se déchaîne en tempêtes mémorables. À glisser sous le sapin !
🎶  « Une autre histoire » de Gérard Blanc 1966 🇫🇷 © Pivoine
On oublie tout, tous les barrages
Qui nous empêchaient d’exister
Quelque chose de neuf a tout changé
Quelque chose et ça m’fait avancer
On oublie tous les gens, tous les naufrages
Tous les bateaux touchés coulés
Je n’sais pas comment ça c’est passé
Je n’sais pas pourquoi j’ai plus peur d’aimer
Elle dit j’imagine des musiques qui se dansent
Pour toi
Elle dit j’imagine des mots dans le silence
Pour toi
Des jours et des nuits où la nuit recommence comme ça
Encore une fois
Et on démarre une autre histoire
Et on démarre une autre histoire
Mais ça c’est une autre histoire
On oublie tout, tous les nuages
Qui nous cachaient la vérité
Tous les vents du large sont déchaînés
Tous les vents, et ça m’fait pardonner
On oublie tous les jours tous les mirages
Comme un soleil qui s’est couché
Je n’sais pas comment ça s’est passé
Je n’sais pas pourquoi j’ai plus peur d’aimer
Elle dit j’imagine des musiques qui se dansent
Pour toi
Elle dit j’imagine des mots dans le silence
Pour toi
Des jours et des nuits où la nuit recommence comme ça
Encore une fois
Et on démarre une autre histoire
Et on démarre une autre histoire
Mais ça c’est une autre histoire
Mais ça c’est une autre histoire
Et on prend un nouveau départ
Et on démarre une autre histoire
Et on prend un nouveau départ
En laissant faire le hasard
C’est une autre histoire
Share This