Quelques brèves de Fabienne

 

 

S29 – 20 au 26 juillet 2020

 

 

 

Un peu de culture dans ce monde de brutes.

J’ai testé pour vous : 

🎥🎞😷  « Été 85 » de François Ozon avec Félix Lefebvre, Benjamin Voisin, Valeria Bruni-Tedeschi et Isabelle Nanty 🇫🇷🏳️‍🌈
À l’été 1985 en Normandie, Alexis, âgé de 16 ans, fait une sortie en mer. Il est héroïquement sauvé de la noyade par David, âgé de 18 ans. Après cela, une histoire d’amour tumultueuse va se créer entre ces deux jeunes hommes.
Librement adapté du roman « La danse du coucou » d’Aidan Chambers, le 19e long métrage de François Ozon parle de la naissance du désir… Il n’a pas selon moi la force de « Call me by your name », ressemble (en vrai) plus a un téléfilm mais il signe mon retour « post confinement » au cinéma et j’étais sacrément en manque ! Pas un coup de cœur mais une belle découverte que ces deux jeunes comédiens ! Et mention spéciale aux deux « mères » et à la BO. Que je suis heureuse d’avoir vécu mon adolescence dans les années 80 !

-> Bon, c’est clair qu’avec le masque et sans clim dans la salle, les séances vont être beaucoup, beaucoup moins nombreuses…


À voir ou à revoir :

📀 « Blessures secrètes » de Michael Caton-Jones avec Leonardo Di Caprio, Robert de Niro et Ellen Barkin 1993 🇺🇸
États-Unis, 1957. Caroline, divorcée et sans emploi, emmène son jeune fils Toby dans une longue traversée de l’Amérique. Le voyage termine un beau jour, lorsque Caroline rencontre Dwight Hansen, un mécanicien en qui elle voit enfin le mari stable et le père qui manque à son fils. Malgré les apparences, Dwight n’est pas celui qu’elle croit. C’est un homme tyrannique et violent avec sa famille.
Un film extrêmement dur sur la relation entre un beau-père et le fils de sa compagne et qui ne sera jamais le sien. Ce long métrage parle de maltraitance physique et psychologique, de harcèlement moral jusqu’au point de non retour. Quand les échecs des aînés empoisonnent la vie des plus jeunes, il faut être sacrément résilient. Casting 3 étoiles et prestations haut de gamme pour le tout jeune di Caprio qui deviendra la star planétaire que l’on connaît. À voir ou revoir sans hésiter. Coup de ❤️ en salle à sa sortie et toujours aujourd’hui…!

📺  « Au royaume des fauves » d’Eric Goode et Rebecca Chaiklin, 7 X 50’, Netflix 🇺🇸
Au cœur de l’Oklahoma, dans l’Amérique profonde, se niche le Greater Wynnewood Exotic Animal Park, qui s’enorgueillit de compter plus de 200 grands félins. Il a ouvert ses portes en 1999 et a été conçu par l’homme au centre d’Au royaume des fauves… Les sept épisodes tentent de comprendre comment la situation a dégénéré, au point que celui qu’on surnomme aussi “Tiger King” est aujourd’hui en prison, où il purge une peine de vingt-deux ans depuis janvier dernier. L’homme a été reconnu coupable d’avoir engagé un tueur à gages pour tenter d’assassiner Carole Baskin, une riche défenseur des droits des animaux.
Documentaire, série, true crime, portrait ? Où classer cet OVNI télévisuel, je l’ignore. Quoiqu’il en soit, il s’agit d’une étrange plongée dans un univers plutôt fermé et on se rend vite compte que c’est loin d’être « rose », les enjeux financiers et économiques étant énormes et les méthodes de travail et de management très mais alors très différentes ! La vraie question est : les animaux dans tout ça ? Aucune mention n’indique : aucun animal n’a été blessé ou tué avant, pendant ou après.
J’ai trouvé cette série assez dérangeante au final parce qu’on est très, mais alors très proche d’une dérive sectaire.
Selon Wikipedia, La mini-série a connu le plus important taux d’audience aux États-Unis pour une série avec près de 35 millions d’américains dans les seuls dix premiers jours, largement devant la saison 3 de Stranger Things

📺  « Westworld »  de Jonathan Nolan avec Anthony Hopkins, Evan Rachel Wood, Ed Harris … 3 saisons 26 X 60 à 90’ HBO 🇺🇸
Voici le pitch général : un parc d’attractions peuplé de robots propose aux visiteurs de se replonger dans plusieurs époques. Lancés dans l’ouest sauvage, deux amis se retrouvent en plein cauchemar quand l’un des androïdes se détraque et les prend en chasse.
Plaisir de voir s’aligner un casting 5 étoiles pour cette série produite par JJ Abrams. Elle fait sens en cette période étrange de pseudo retour à la vie d’avant. Même si j’avoue, je n’ai pas tout compris à la S3…

📚 « Outside Valentine » de Lisa Ward Picador, 2004, 10/18 🇺🇸
Hiver 1957-1958, au Nebraska. Caril Ann, une adolescente se laisse emporter par le tourbillon de violence où l’entraîne son petit ami, jusqu’à participer à l’une des plus célèbres tueries de l’histoire américaine. Il sera exécuté. Elle, emprisonnée. Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Cinq ans plus tard, on retrouve une autre jeune fille, Bouchon, qui guette avec passion son jeune voisin dont les parents ont été abattus lors du massacre. Trois décennies plus loin, c’est un antiquaire qui se réveille obsédé par le rêve d’une tache de sang qui s’élargit lentement sur son col de chemise. Trois histoires, trois époques. Un seul fil à nouer. Et la même question en boucle : à quoi tient une existence ?
Livre choral qui croise 4 destins et 3 périodes. Les voix sont données à égale mesure aux pensées et à la folie des assassins et désarroi du survivant et de sa famille. Une façon de se libérer de son passé et d’affronter l’avenir, peut-être…

 

 

🧸📚 « Azuro le dragon bleu »  de Laurent Soullié, Olivier Soullié et Jérémie Fleury, Editions Auzou, 2013 🇫🇷
Azuro est un adorable dragon bleu. Mais chaque jour, il subit les moqueries des autres dragonneaux de son école. Car Azuro n’est pas un dragon comme les autres : pour son espèce, ses écailles d’un bleu scintillant sortent de l’ordinaire, et il ne crache pas du feu, mais de l’eau…Abandonné de tous, Azuro va s’envoler vers l’inconnu, et découvrir qu’ailleurs sa différence peut devenir une force…
Collection qui rassemble maintenant 8 titres, écrite par les jumeaux Soullié et illustré par le talentueux Jérémie Fleury, voilà la première série Fantasy pour les petits ! Et bientôt en dessins animés à la télé ! Suis si heureuse pour eux 3. Coup de ❤️

 

 

 

Siddharta

🎶 « Freed from desire », Gala, 1996 ZYX Music (Germany); Fact (Pays-Bas); Nitelite (Italy) 🇩🇪 🇳🇱 🇮🇹
My love has got no money, he’s got his strong beliefs
My love has got no power, he’s got his strong beliefs
My love has got no fame, he’s got his strong beliefs
My love has got no money, he’s got his strong beliefs
Want more and more, people just want more and more
Freedom and love, what he’s looking for
Want more and more, people just want more and more
Freedom and love, what he’s looking for
Freed from desire, mind and senses purified
Freed from desire, mind and senses purified
Freed from desire, mind and senses purified
Freed from desire
My love has got no money, he’s got his strong beliefs
My love has got no power, he’s got his strong beliefs
My love has got no fame, he’s got his strong beliefs
My love has got no money, he’s got his strong beliefs
Want more and more, people just want more and more
Freedom and love, what he’s looking for
Want more and more, people just want more and more
Freedom and love, what he’s looking for
Freed from desire, mind and senses purified
Freed from desire, mind and senses purified
Freed from desire, mind and senses purified
Freed from desire
Freed from desire, mind and senses purified
Freed from desire, mind and senses purified
Freed from desire, mind and senses purified
Freed from desire

Share This