Quelques brèves de Fabienne

 

 

S25 – 22 au 28 juin 2020

 

 

 

Un peu de culture dans ce monde de brutes.

:
¯\_(ツ)_/¯
Alors on se rattrape sur les DVD d’acc ?

À voir ou à revoir : 

📀  « La dernière marche » de Tim Robbins avec Sean Penn, Susan Sarandon, Margo Martindale 1995 🇺🇸
En charge de l’éducation d’enfants défavorisés dans un quartier noir de La Nouvelle-Orléans, soeur Helen Prejean reçoit un courrier de Matthew Poncelet, condamné à mort pour le viol et l’assassinat d’une jeune fille et de son ami. Helen se rend au pénitencier où elle rencontre un homme froid, acerbe et raciste, qui rejette le crime sur son comparse, Carl Vitello. Poncelet demande à soeur Prejean de s’occuper de ses ultimes démarches judiciaires.
Ici explose tout le talent de Sean Penn. Un long métrage bouleversant sur la rencontre entre un condamné à mort et une religieuse qui va l’accompagner tout au long de son « séjour » dans le couloir de la mort. Un plaidoyer contre la peine de mort, adapté du roman éponyme de sœur Helen Prejean qui reste évidemment d’actualité dans l’Amérique de Trump puisque son programme prévoyait le renforcement de la peine capitale. Un film coup de ❤️  et coup de 🥊  d’alors et de toujours.

📀 « Collateral »  de Michael Mann avec Tom Cruise, Jamie Foxx et Jada Pinkett Smith, 2004 🇺🇸
Max est taxi de nuit à Los Angeles. Un soir, il se lie d’amitié avec une dénommée Annie Farrell, une belle femme procureur montée à l’arrière de son véhicule.
Un des rares rôles où Tom Cruise joue le rôle du « méchant » et ça lui va très bien. Une course contre la montre, une nuit à LA. 5 cibles à atteindre et un chauffeur de taxi héros malgré lui. Un bon rythme qui n’a (presque) pas pris une ride depuis sa sortie en salle. À revoir !

📺 « Thirteen » de Marnie Dickens avec Jodie Comer, Valence Kane et Richard Rankin mini-série 5 X 50’ BBC3 🇬🇧
Séquestrée pendant 13 ans dans une cave, Ivy Moxam, 26 ans, réussit à s’évader. Les policiers Lisa Merchant et Elliott Carne se lancent à la poursuite de son ravisseur.
Qui est vraiment Ivy Moxam ? C’est la question que nous nous posons tout au long de la série qui n’est pas sans rappeler le drame vécu par Natacha Kampusch. Comment peut on survivre à 13 années de séquestration ? Perd-on sa part d’humanité pour survivre ? Quel rôle tient le syndrome de Stockholm ? Quel retour possible à la vie ? Touche par touche, cette série apporte des éléments de réponse et nous met au défi de juger la rescapée… à voir ou revoir. Évidemment tout du long, j’ai pensé à ma cops Delphine Bertholon et son merveilleux roman Twist !

📺  « Run » de Vicky Jones avec Merritt Wever, Domhnall Gleeson et apparition de Phoebe Waller-Bridge (qui produit) 7 X 30’ HBO 🇺🇸
La vie ordinaire d’une femme est bouleversée lorsqu’elle reçoit un texte de son amoureux d’université, l’invitant à tout laisser tomber et à le rencontrer à New York pour respecter le pacte qu’ils ont conclu 17 ans plus tôt.
L’idée est chouette, Merritt est fabuleuse comme toujours, mais on s’ennuie vite malheureusement. Je ne partage pas du tout l’opinion d’Allociné sur la série qui la décrit comme surprenante, choquante, séduisante, drôle et puissante. Elle ne réserve aucune surprise, n’est pas le moins du monde choquante ou puissante, elle n’est séduisante que dans le premier épisode parce qu’on veut y croire. En revanche oui, elle est drôle parce que Merritt crève l’écran et que ses petites mimiques sont extra. Phoebe (!!!! Oui, oui vous avez bien lu) est géniale comme d’habitude même si elle a un petit rôle et le dernier épisode finit bizarrement (enfin sur une éventuelle S2). Bref, j’ai conscience de ne pas bien vous vendre le truc… En même temps, ce n’est que 3h30 de votre vie mais vous pouvez passer votre chemin sans regret.

📺  « Jeffrey Epstein »  4 X 55’ Netflix 🇺🇸
Ancré dans les témoignages de ses victimes, ce docu-série examine comment le délinquant sexuel Jeffrey Epstein a mis sa fortune et son pouvoir au service de ses crimes.
Le parcours, terrifiant, tellement « commun » et en quasi toute impunité d’un pédophile. L’homme, proche de Trump, Clinton, Spacey ou encore du Prince Andrew, a, pendant des années, ciblé le même type de victimes dans un modus operandi très bien huilé. Sa « compagne » Ghislaine Maxwell a, depuis son arrestation, disparu des radars policiers et judiciaires. À voir.

📚 « Une vie comme les autres » de Hanya Yanagihara, Le livre de poche, 2015 🇺🇸🏳️‍🌈
On y suit sur quelques dizaines d’années quatre amis de fac venus conquérir New York. Willem, l’acteur à la beauté ravageuse et ami indéfectible, JB, l’artiste peintre aussi ambitieux et talentueux qu’il peut être cruel, Malcolm, l’architecte qui attend son heure dans un prestigieux cabinet new-yorkais, et surtout Jude, le plus mystérieux d’entre eux. Au fil des années, il s’affirme comme le soleil noir de leur quatuor, celui autour duquel les relations s’approfondissent et se compliquent, cependant que leurs vies professionnelles et sociales prennent de l’ampleur.
Tout au long des 1200 pages, la romancière nous entraîne dans une épopée romanesque. Peut on vivre une vie comme les autres quand on a eu une enfance ravagée par la folie des hommes et qu’on est un survivant ? Évidemment pas… ce roman qui a conquis de nombreux lecteurs ne m’a pas autant embarquée que je l’aurais souhaité. Beaucoup de longueurs (il aurait supporté quelques coupes), de détails (mais qui ne révèlent finalement pas grand chose)pour au final donner au lecteur attentif toujours un coup d’avance tant le roman est écrit sur le même schéma : Jude ne répond pas à ses amis sur les origines de ses troubles, l’ayant mis mal à l’aise, ils s’excusent, Jude ne parvenant pas à se pardonner se fait du mal…
40 ans d’une amitié fondée sur ces bases. Mais l’histoire est belle même si la fin, on la connaît à la page 3…

 

🧸📚 « Princesse Kevin » de Michael Escoffier et Roland Garrigue, Glénat, 2018 🇫🇷
Kevin est une princesse. Les autres peuvent bien rigoler, Kevin s’en moque. Kevin est une princesse, un point c’est tout. Sa sœur lui a prêté une robe, des chaussures à talon, quelques bijoux. Il a emprunté le maquillage de sa maman, et maintenant Kevin est une princesse. Il ne voit pas ce qu’il y a de mal à se déguiser ainsi. Quand on se déguise, c’est pour qu’on ne vous reconnaisse pas. Sinon, ça ne sert à rien de se déguiser. Et d’abord, qui a décrété que seules les filles pouvaient se déguiser en princesses ?
Un album sur la différence et l’acceptation de soi. Une histoire aboutie qui fait fi des stéréotypes du genre. À mettre entre toutes les mains.

 

 

 

🎶 « All Night Long » de Lionel Richie Motown 1983 🇺🇸
Well, my friends, the time has come
Raise the roof and have some fun
Throw away the work to be done
Let the music play on
Everybody sing, everybody dance
Lose yourself in wild romance, we going to
Parti’, karamu’, fiesta, forever
Come on and sing along
We’re going to parti’, karamu’, fiesta, forever
Come on and sing along
All night long (all night), all night (all night)
All night long (all night), all night (all night)
All night long (all night), all night (all night)
All night long (all night), ooh yeah (all night)
People dancing all in the street
See the rhythm all in their feet
Life is good, wild and sweet
Let the music play on
Feel it in your heart and feel it in your soul
Let the music take control, we going to
Parti’, liming, fiesta, forever
Come on and sing my song
All night long (all night) oh (all night)
All night long (all night) yeah (all night)
All night long (all night) yeah (all night)
All night long (all night) (all night)
Yeah, once you get started you can’t sit down
Come join the fun, it’s a merry-go-round
Everyone’s dancing their troubles away
Come join our party, see how we play
Tom bo li de say de moi ya, yeah, jambo jumbo
Way to parti’ o we goin’ oh, jambali
Tom bo li de say de moi ya, yeah, jumbo jumbo
Oh, oh, oh, oh, yes
We’re gonna have a party, yeah, ugh
All night long (all night), all night (all night)
All night long (all night), yeah (all night)
All night long (all night), all night (all night)
All night long (all night)
Everyone you meet, they’re jamming in the street, all night long (all night)
Yeah, I said, everyone you meet, they’re jamming in the street (all night)
All night long (all night)
Feel good, feel good (all night)

Share This