Quelques brèves de Fabienne

 

 

S15 – 13 au 19 avril 2020

 

 

 

Un peu de culture dans ce monde de brutes.

:
¯\_(ツ)_/¯
Alors on se rattrape sur les DVD d’acc ?

À voir ou à revoir : 

📀 « Jeune femme partagerait appartement » de Barbet Schroeder avec Jennifer Jason Leigh et Bridget Fonda 1992

Après une rupture avec son petit ami, Allison Jones décide de partager son appartement avec une autre jeune fille. Elle trouve la compagne idéale en la personne d’Hedra Carlson, jeune fille modeste et réservée.Mais au fur et à mesure de leur cohabitation, Hedra se permet de plus en plus de choses. Lui emprunter ses vêtements, par exemple. Ou son petit ami. Et accessoirement, sa vie…
Vu évidemment à sa sortie, c’est le genre de film que j’affectionne et pour être franche, ça fonctionne toujours très bien aujourd’hui ! SVP ne regarder pas le remake très mauvais…

📀 « Bernadette a disparu » de Richard Linklater avec Cate Blanchett, Billy Crudup et Kristen Wiig 🇺🇸 2019
Une jeune adolescente de 15 ans recherche sa mère, Bernadette, qui a soudainement disparu sans laisser de traces. Elle découvre son passé et sa part d’ombre, une architecte agoraphobe et anxieuse mal à l’aise dans une société étouffante.
J’ai beaucoup aimé ce film qui est passé inaperçu et c’est dommage. Cate Blanchett excelle dans ce registre de femme au bord de la crise de nerf qui décide de tout plaquer. Je vous conseille aussi « Bandit » si vous voulez la voir hésiter entre Bruce Willis et Billy Bob Thornton. Bref, coup de ❤️ !

📺 « Gold digger » de Marine Dickens avec Julia Ormond, Ben Barnes, Jemina Rooper 6 X 50’ BBC One 🇬🇧
Une femme de 60 ans tombe amoureuse de Benjamin Greene, lequel a 25 ans de moins qu’elle. Très vite la question se pose : et s’il n’était motivé que par l’argent ?
La série fonctionne parfaitement avec un très beau casting. On se laisse embarquer par cette histoire servie par de nombreux rebondissements. Émotions et psychologie sont au rendez-vous. Coup de ❤️ et bonne découverte !

📺 « Succession » de Jesse Armstrong avec Brian Cox, Kieran Culkin, Jeremy Strong et Sarah Snook S1 et S2 18 X 65´ OCS 🇺🇸
Logan Roy, magnat des médias, prépare sa retraite entrainant des luttes fraternelles entre ses enfants pour lui succéder.
Plongée en apnée au sein de la famille Roy. Vous allez naviguer entre « Festen » (ils mangent souvent) et la tragédie grecque. Une série brillante, très très bien écrite et magnifiquement interprétée. Le frère Culkin est génial !
Vivement la S3. Coup de ❤️ ! Pour l’après, regardez quelque chose de très différent sinon vous allez tout trouver d’une fadeur extrême.

📚 « Station Eleven », d’Emily St John Mandel, Rivage Poche, 2014 🇨🇦
Le premier jour : �Éclosion de la grippe géorgienne. On estime qu’elle pourrait contaminer 99% de la population.
Deux semaines plus tard : �La civilisation s’est effondrée.
Vingt ans après : �Une troupe présente des concerts et des pièces de théâtre aux communautés regroupées dans des campements de fortune. La vie semble de nouveau possible. Mais l’obscurantisme guette, menaçant les rêves et les espérances des survivants.
J’étais passée à côté de ce roman et suis heureuse de l’avoir lu dans cette situation exceptionnelle qu’est le confinement. Beaucoup de choses, qui m’auraient apparu comme étant très SF, faisaient écho au quotidien en temps de Coronavirus. Un très bon roman, non pas d’anticipation, mais très actuel ! Un roman qui parle de résilience alors que la fin du monde a déjà eu lieu… À lire. Coup de ❤️ !

 

🧸📚 « Moi Ernest », de Laurent Souillé, Des ronds dans l’O , 2016 🇫🇷
Ernest ecrit depuis toujours enferme dans son monde qu’il partage avec sa moman. Malheureusement, la mere disparait; Ernest doit se debrouiller seul avec ses reves et son chat. Un jour, il entend un editeur parler a la television et se decide a envoyer ses histoires. Son travail plait a l’un d’entre eux. Il viendra lui rendre visite car il a decide de l’illustrer et de le publier. Pour Ernest, le rêve commence…
Et si tout n’etait pas perdu d’avance ? Merveilleux conte mettant l’humain en avant. Le rêve est permis !

🎶 « C’est écrit » Francis Cabrel , 1989 🇫🇷
Elle te fera changer la course des nuages
Balayer tes projets, vieillir bien avant l’âge
Tu la perdras cent fois dans les vapeurs des ports
C’est écrit
Elle rentrera blessée dans les parfums d’un autre
Tu t’entendras hurler “que les diables l’emportent”
Elle voudra que tu pardonnes, et tu pardonneras
C’est écrit
Elle n’en sort plus de ta mémoire
Ni la nuit, ni le jour
Elle danse derrière les brouillards
Et toi, tu cherches et tu cours
Tu prieras jusqu’aux heures où personne n’écoute
Tu videras tous les bars qu’elle mettra sur ta route
T’en passeras des nuits à regarder dehors
C’est écrit
Elle n’en sort plus de ta mémoire
Ni la nuit, ni le jour
Elle danse derrière les brouillards
Et toi, tu cherches et tu cours
Mais y a pas d’amour sans histoires
Et tu rêves, tu rêves
Qu’est-ce qu’elle aime, qu’est-ce qu’elle veut?
Et ses ombres qu’elle te dessine autour des yeux?
Qu’est-ce qu’elle aime?
Qu’est-ce qu’elle rêve, qui elle voit?
Et ces cordes qu’elle t’enroule autour des bras?
Qu’est-ce qu’elle aime?
Je t’écouterai me dire ses soupirs, ses dentelles
Qu’à bien y réfléchir, elle n’est plus vraiment belle
Que t’es déjà passé par des moments plus forts
Depuis
Elle n’en sort plus de ta mémoire
Ni la nuit, ni le jour
Elle danse derrière les brouillards
Et toi, tu cherches et tu cours
Mais y a pas d’amour sans histoires
Oh tu rêves, tu rêves
Elle n’en sort plus de ta mémoire
Elle danse derrière les brouillards
Et moi j’ai vécu la même histoire
Depuis je compte les jours
Depuis je compte les jours
Depuis je compte les jours

Share This