Quelques brèves de Fabienne

 

 

S1 – 6 au 12 janvier 2020

 

 

Un peu de culture dans ce monde de brutes.

Petits changements par rapport à l’année dernière, je remplace les « séries rattrapage pour vous » par « la chanson de la semaine » (le deal avec moi-même : je parlerai de la première chanson qui apparaît sur ma playlist quand je choisis le mode « aléatoire ») et aussi une chronique sur « un album illustré » pour les plus petits.

Autre nouveauté : des chroniques consacrées aux romans jeunesse qui se trouvent elles, sur Esto, le nouveau magazine littéraire pensé par Didier Debroux :
https://www.esto-magazine.com

🎞🎥 « The King » de David Michôd avec Timothée Chalamet, Robert Pattinson, Lily-Rose Depp… 2019 🇦🇺🇺🇸
Hal est un jeune prince rebelle, qui décide de quitter le royaume afin de vivre auprès du peuple. Cependant, le jeune prince ne peut plus échapper au destin qu’il tentait de fuir suite à la mort de son père, le tyrannique Henri IV d’Angleterre. Il est couronné roi à son tour et le jeune Henri V doit désormais affronter le chaos laissé par son père derrière lui. Le passé resurgit, et notamment sa relation avec son ami et mentor, John Falstaff, un chevalier alcoolique.
Librement adapté des pièces de Shakespeare, ce film historique de plus de deux heures se laisse regarder avec plaisir. La photo et l’orchestration des batailles (notamment Azincourt) sont une réussite et Timothée Chalamet affirme sa valeur (il est parfait) contrairement à la fille Depp qui est d’une fadeur affligeante.

À voir ou à revoir :

📀 « Incendies » de Denis Villeneuve avec Lubna Azabal, Maxime Gaudette, Mélissa Désormeaux… 2011 🇨🇦
À la lecture du testament de leur mère, Jeanne et Simon se voient remettre deux enveloppes : l’une destinée à un père qu’ils croyaient mort, l’autre à un frère dont ils ignoraient l’existence. Jeanne voit dans ce legs la clé du silence de sa mère, enfermée dans un mutisme inexpliqué les semaines précédant sa mort. Elle décide immédiatement de partir au Moyen-Orient exhumer le passé de sa famille.
Un secret de famille (et quel secret !) est au cœur de ce long métrage, adaptation coup de cœur ❤️ et coup de poing 🥊 de la pièce de Wajdi Mouawad ! Porté (entre autres) par la formidable comédienne belgo-marocaine, ce film ne pourra pas vous laisser indifférent.

📺 «Transparent  » de Jill Soloway avec Gaby Hoffmann, Judith Light, Amy Landecker, Jay Duplass. S5. Amazon. Épisode final musical de presque 2h. 🇺🇸
La conclusion de Transparent est axée sur le processus de deuil de la famille Pfefferman suite à la mort de Maura.
À défaut d’une vraie 5e saison, et ce en raison des scandales qui ont entachés le show (Jeffrey Tambor a été viré pour agressions et harcèlement sexuel), la série se termine sur un épisode long (trop ?), assez inégal et bancal, laissant derrière elle la plupart des problématiques soulevées lors des saisons précédentes. Il semblerait que ce soit la seule manière qu’ait trouvé la showrunneuse pour ne pas laisser le mot de la fin à l’acteur qui lui aura donc gâché sa formidable série. Dommage selon moi mais au moins nous avons une conclusion. Mention spéciale dans ce dernier épisode doux-amer à Judith Light, femme engagée et fabuleuse artiste.

📚 « Elle n’en pense pas un mot », de Joséphine Tey, 10-18 Grands détectives, 1948 🇬🇧
L’inspecteur Grant est dépêché par Scotland Yard à Milford pour aider la police locale à démêler une sombre histoire de kidnapping. Marion Sharpe et sa mère sont accusées d’avoir enlevé et battu Betty Kane, une orpheline de guerre de 16 ans. Pour assumer leur défense, les Sharpe font bientôt appel à l’avocat Robert Blair qui, bien qu’étranger d’ordinaire aux affaires criminelles, accepte de leur venir en aide, ce qui ne va pas sans causer quelques frictions avec la police pendant l’enquête et le procès.
Wikipedia : Bien que se déroulant juste après la Seconde Guerre mondiale, le récit trouve sa source d’inspiration dans l’affaire Elizabeth Canning, une véritable énigme criminelle du milieu du xviiie siècle. Elizabeth Canning, une servante, aurait été enlevée et retenue contre son gré dans un grenier à foin, avant de s’en échapper après environ un mois de captivité. Des personnes soupçonnées d’être ses agresseurs sont alors jugées et reconnues coupables, mais ensuite libérées à la lumière d’éléments nouveaux. Elizabeth Canning, reconnue coupable de parjure, est condamnée à la déportation pénale.
Ici pas d’enquête à proprement parler mais un mensonge à démontrer un peu à là Columbo. Un grand classique de la littérature « policière » honoré à plusieurs reprises ! Jugez plutôt.
Elle n’en pense pas un mot occupe la 11e place au classement des cent meilleurs romans policiers de tous les temps établi en 1990 par la Crime Writers’ Association.
Elle n’en pense pas un mot occupe également la 81e place au classement américain des cent meilleurs livres policiers établi en 1995 par l’association des Mystery Writers of America.

🧸📚 « C’est moi le plus fort », de Mario Ramos, Ecole des loisirs, 2016, 4-6 ans 🇧🇪
Un loup vaniteux tente de s’imposer auprès des habitants de la forêt : cochons, nains, petite fille… Tous lui concèdent son autorité hormis un petit crapaud bien courageux.
Un album drôle et tendre qui parle de la confiance en soi et se termine sur une jolie pirouette ! 🐺
Coup de ❤️ !

🎶 « The Lady in Red » de Chris De Burgh 🇮🇪 1986.

Album Into the Light. Label A&M

I’ve never seen you looking so lovely as you did tonight
I’ve never seen you shine so bright
I’ve never seen so many men ask you if you wanted to dance
They’re looking for a little romance, given half a chance
And I have never seen that dress you’re wearing
Or the highlights in your hair that catch your eyes
I have been blind
The lady in red is dancing with me, cheek to cheek
There’s nobody here, it’s just you and me
It’s where I want to be
But I hardly know this beauty by my side
I’ll never forget the way you look tonight
I’ve never seen you looking so gorgeous as you did tonight
I’ve never seen you shine so bright, you were amazing
I’ve never seen so many people want to be there by your side
And when you turned to me and smiled, it took my breath away
And I have never had such a feeling
Such a feeling of complete and utter love, as I do tonight
The lady in red is dancing with me, cheek to cheek
There’s nobody here, it’s just you and me
It’s where I want to be
But I hardly know this beauty by my side
I’ll never forget the way you look tonight
I never will forget the way you look tonight
The lady in red, the lady in red
The lady in red, my lady in red
I love you

🎟 « Pre-Raphaelite sisters » au National Portrait Gallery London 🇬🇧
Cette exposition est la première à se concentrer sur l’histoire inédite des femmes de l’art préraphaélite. 160 ans après que les premières images aient été exposées par la confrérie préraphaélite en 1849, les sœurs préraphaélites explorent la contribution au mouvement) jusqu’alors passée sous silence) de 12 femmes, dont Evelyn de Morgan, Effie Millais (née Gray), Elizabeth Siddal et Joanna Wells (née Boyce), une artiste dont le travail a été largement omis de l’histoire du mouvement. Présentant de nouvelles découvertes et des œuvres invisibles provenant de collections publiques et privées à travers le monde, l’exposition révèle les femmes derrière les images. À travers des peintures, des photographies, des manuscrits et des objets personnels, les sœurs préraphaélites explorent les rôles importants qu’elles ont joués en tant qu’artistes, modèles, muses…
Une merveille que cette exposition et ce musée ! À voir si vous passez par Londres ou si l’expo bouge jusqu’à vous. Sublimes 👩🏻 👩🏻‍🦰 👩🏼 !

Recevez mes chroniques par mail pour vous inspirer !

Une fois par semaine directement dans votre boîte mail.

Votre inscription a bien été prise en compte

Share This