Perso – Antoine de Caunes

Antoine de Caunes nous emmène au gré de ses souvenirs à la rencontre de personnalités qui comptent à ses yeux. Coup de cœur pour ce livre original, élégant et touchant !

 

Éditeur : Sonatine

Nombre de pages : 416

Parution : Octobre 2021

Prix :  22 €

Version ebook disponible

On sait tout de lui : ses nombreuses émissions cultissimes telles Nulle Part Ailleurs, Rapido, Les Enfants du Rock, La Gaule d’Antoine, Popupup, sans oublier les Césars animés par lui pas moins d’une dizaine de fois… ; les personnages qu’il a incarnés notamment aux côtés de José Garcia et de Philippe Gildas et qui ne le sont pas moins (cultes !) : Didier l’embrouille, Ouin Ouin, Gérard Languedepute… ; ses films ; ses livres ; Solidays ; sa passion pour Le Boss, ses parents – Jacqueline Joubert et Georges de Caunes – pionniers de la télévision française ; ses enfants, Emma, Louis et Jules ; sans oublier son épouse, la talentueuse journaliste Daphné Roulier à laquelle ce livre est dédié…

Daphné Roulier et Antoine de Caunes ©️ JL Bertini

Alors pourquoi lire Perso ?

Sans doute d’abord pour ces souvenirs partagés ici qui sont un peu les nôtres. Antoine de Caunes a toujours fait partie de l’univers culturel de la plupart d’entre nous, d’une manière ou d’une autre, et son livre permet non seulement de se remémorer d’excellents moments mais surtout, d’entrer dans leurs coulisses, ce qui les rend croustillants et uniques !

Mais surtout, Perso donne l’occasion de découvrir l’homme tel que le grand public ne le perçoit pas. Ni mémoires ni autobiographie, Antoine de Caunes réunit ici une collection de souvenirs d’une plume enlevée, pince-sans-rire, où jeux de mots parsèment chaque page pour notre plus grand plaisir. Il rend ainsi hommage à ceux qui l’accompagnent, à d’autres qu’il a croisés ou avec lesquels il a partagé un bout de chemin. Gratitude et émotion font mouche. Une volonté de transmettre indéniable à l’origine de ces textes, avec cette question qui fut, semble-t-il, le déclencheur du livre et qu’il posa à Bruce Springsteen lors de l’un des nombreux échanges avec lui :

« Comment survit-on à un père qui a pesé d’un tel poids – le sien cochait toutes les cases, et je serais malhonnête en le comparant au mien –, et surtout, comment devient-on père soi-même sans transmettre, volontairement ou non, un tel héritage ?  ».

On savait son érudition, sa culture, son sens de l’humour (« si l’humour a un sens » précise-t-il)… On le découvre ici davantage sensible, pudique, parfois plus sombre, très souvent et évidemment très drôle et j’ai ri comme rarement à certains passages, notamment un contrôle routier à Trouville ou encore sa rencontre avec Caroline Eliacheff dont le livre « À corps et à cris, être psychanalyste avec les tout petits » m’a tant marquée !

L’occasion pour le journaliste d’évoquer sa passion pour les livres, née dès sa tendre enfance grâce notamment à la possibilité offerte par sa mère de s’approvisionner à l’envie en livres (de poche !) dans une librairie de quartier. Fascination également pour la photo et les photographes, avec la révélation de ses premiers pas professionnels en tant que photojournaliste. Et naturellement la Suisse qu’il est impossible de ne pas évoquer ici, à travers notamment deux hommes qui comptent pour lui, Frédéric Dard – son troisième père – et Stephan Eicher.

Coup de cœur pour ce livre original, élégant et touchant !

 

À propos de l’auteur

Antoine de Caunes, né le 1er décembre 1953 à Paris, est animateur de radio et de télévision français, par ailleurs cinéaste, acteur, humoriste, scénariste et écrivain. Il a notamment signé le Dictionnaire amoureux du rock (Plon, 2010).

Quelques pages en extrait du livre….

Share This