Le silence des matriochkas – Anne Bassi

La découverte d’un secret de famille enfoui des décennies auparavant permet à une femme de lever le voile sur ses origines et enfin, se révéler.

 

 

Éditeur : Les Editions Bérangel

Parution : Novembre 2020

Prix : 16 €

Pas d’ebook disponible

« Ce qu’on ignore est tout aussi important que ce que l’on sait ». À l’image des poupées russes, chaque génération porte en elle la suivante, les unes s’emboîtant dans les autres, transmettant à celle qui la suit des ressemblances, des traits de caractères communs, des histoires racontées… et d’autres tues, enfouies année après année.
🔸
D’aussi loin qu’elle se souvienne, Anouchka s’est toujours sentie différente des autres enfants de son âge, une peur intense, un vide immense, un monde peuplé de rêves, et un attachement tout particulier à sa grand-mère Raïssa avec laquelle elle partageait un univers intérieur similaire. Lors du décès de celle-ci, Anouchka sombre et peine à retrouver un équilibre. Les mois, les années passant, elle ne comprend pas d’où vient sa profonde lassitude, sa peine abyssale, une douleur lancinante dans la poitrine et l’angoisse de perdre ses proches. Jusqu’à une découverte incroyable à la faveur d’un article scientifique : le neuro-traitement par le champ visuel (NTCV), une thérapie permettant de libérer profondément l’esprit en stimulant les yeux.
🔸
Séance après séance, Anouchka part ainsi sur les traces de son passé familial à la découverte d’un secret liant toutes les femmes de sa lignée. Un voyage dans lequel elle embarque le lecteur de Paris à Kiev, en passant par Berlin et qui lui permet, petit à petit, de restaurer une mémoire abimée, reconstruire son histoire pour la transmettre à son tour. C’est ainsi qu’avec l’aide d’un généalogiste allemand, elle découvre qu’une partie de sa famille a été déportée. Révélant des drames vécus par ses ancêtres, elle se réapproprie sa propre histoire pour mieux vivre, enfin. « Les êtres humains s’évertuent à oublier, mais l’inconscient a bonne mémoire. Les ruses de l’inconscient ne désarment pas facilement ». Inspiré de faits réels…

À propos de l’auteur

 

Née en 1974, parisienne et ancienne avocate, Anne Bassi dirige une agence de stratégie de communication. Le silence des matriochkas est son premier roman.

Share This