Eglise Notre-Dame-de-Lourdes  Dublin

Ce genre de petites choses – Claire Keegan

Le portrait tout en finesse et en délicatesse d’un homme profondément bon qui va préférer suivre son cœur et sa conscience à son confort. Une écriture sobre qui, en peu de mots, vous emporte littéralement !

Éditeur : Sabine Wespieser Editeur

Nombre de pages : 120 pages

Parution : novembre 2020

Prix : 15 €

Version ebook disponible

Il est ce genre de petites choses (mais quel titre charmant !), celles que l’on voudrait bien ne pas avoir vues, qu’on préférerait oublier très vite pour retrouver le confort de nos vies. Seulement voilà, Bill Furlong n’est pas fait de ce bois. Et ce genre de petites choses, justement, l’interpellent.

⭐️

Irlande, 1985, quelques jours avant Noël. Bill mène une vie tranquille avec sa femme Eileen et leurs cinq filles. Il travaille sans relâche, conscient de la chance qu’il a eue de grandir auprès d’une femme bienveillante n’ayant jamais rejeté sa mère alors que celle-ci le mit au monde tout juste âgée de 15 ans. Alors qu’il livre du charbon dans un couvent où « travaillent » un certain nombre de jeunes filles, il remarque alors l’état désastreux dans lequel se trouvent certaines. L’une d’entre elles le supplie de l’emmener avec lui. Désarçonné, il s’en va pourtant sans elle, non sans remarquer que tout est fait dans l’établissement pour décourager toute pensionnaire de l’envie d’en échapper… Et quand il s’en ouvre à son épouse bien aimée, celle-ci, pour la première fois, l’éconduit :

« Si l’on veut avancer dans la vie, il y a des choses qu’il faut ignorer pour pouvoir continuer ».

⭐️

Et c’est alors « une petite chose dure » qui se forme dans sa gorge, qu’il se sent bien incapable d’avaler. Peut-être est-ce dû à sa propre histoire ?

⭐️

Ce livre, signé par l’auteur irlandaise Claire Keegan, est une véritable pépite dévorée avec délice dans cette période de Noël, lors de laquelle son action se déroule. Même si telle n’était pas la volonté de l’auteur de s’y référer (merci @sosos_books_moods_and_more qui a pu lui poser directement la question), impossible de ne pas songer à « La vie est belle » de Franck Capra, tiré des célèbres contes de Noël de Charles Dickens, d’ailleurs cité ici.

Un film délicieux où James Stewart incarnait un héros au bout du rouleau, sauvé par les fantômes de son passé, de son présent et de son futur. Dans le court roman de Claire Keegan, Bill Furlong est en quête, lui aussi, d’un sens à donner à sa vie. Et c’est la rencontre avec une jeune pensionnaire d’un couvent qui va lui en donner l’occasion.

⭐️

L’auteur se réfère ici à un pan de l’histoire irlandaise encore assez méconnu : durant deux cents ans, l’Eglise catholique, soutenue par l’Etat Irlandais, a réduit à l’état d’esclavage environ 30 000 femmes en les exploitant dans une dizaine de blanchisseries réparties à travers tout le pays. Il s’agissait de les punir de leurs péchés, essentiellement des grossesses hors mariage, mais aussi parfois le fait d’avoir été jugées trop attirantes ou trop sensuelles par l’Eglise… Nombre d’enfants ont péri, ainsi que leurs mères, qui, lorsqu’elles ont pu s’en sortir, en sont demeurées traumatisées à jamais. Le dernier établissement a fermé ses portes en 1996.

 ⭐️

Après deux très bons films, « Magdalene Sisters » de Peter Mullan (2003) et « Philomena » de Stephen Frears (2014), le roman de Claire Keegan rappelle ce sombre passé à travers le portrait tout en finesse et en délicatesse d’un homme profondément bon qui va préférer suivre son cœur et sa conscience. Une écriture sobre que je découvre et qui, en peu de mots, vous emporte littéralement ! Coup de ❤️ pour ce livre lumineux, profondément humain et inspirant : l’esprit de Noël…

© Murdo Macleod

À propos de l’auteur

Claire Keegan est née en 1968 en Irlande. Saluée comme une des voix importantes de la nouvelle génération des écrivains irlandais, elle est traduite en chinois, en japonais, en italien, en slovène, en allemand, en tchèque, en bulgare et en espagnol. Dans nombre de ces pays, ainsi qu’aux États-Unis, elle a longtemps figuré sur les listes de meilleures ventes et obtenu plusieurs prix importants.

Après L’Antarctique, son premier recueil très remarqué paru en mai 2010, Les Trois Lumières (2011) a remporté, comme dans les autres pays où il a été publié, un beau succès critique et public, de même que son deuxième recueil de nouvelles, À travers les champs bleus, paru en 2012.

 

Quelques pages en extrait du livre….

Share This